Mésentente entre la population de Konsiga et son maire Tamassa Kébé: L’Association Yélimané Dagakané déplore l’inaction du gouvernement

3
Les responsables de l’Association Yélimané Dagakané étaient face à la presse, le dimanche 29 avril 2018, à l’heure siège sis à Bacodjicoroni ACI pour dire que la maison du maire de Konsiga (cercle de Yélimané, région de Kayes), Tamassa Kébé de l’Union pour la République et la démocratie (URD) n’a pas été brulée comme annoncé par certains journaux. Selon eux, c’est plutôt la clôture d’une toilette située à une centaine de mètre du domicile du maire qui a été brulée. Au cours de cette conférence de presse, les conférenciers ont déploré l’inaction du gouvernement face à la divergence de vue entre la population de Konsiga et le maire Tamassa Kébé. Cette conférence de presse était animée par le président de l’Association Dagakané de Bamako, Daman Konté en présence du président de la jeunesse de la commune de Konsiga (cercle de Yélimané, région de Kayes), Aboubacar Siby. Ce dernier, dans son allocution a précisé que la maison du maire de Konsiga (cercle de Yélimané, région de Kayes), Tamassa Kébé de l’Union pour la République et la démocratie (URD) n’a pas été brulée comme annoncé par certains journaux. « Rien n’a été brulé chez le maire Tamassa Kébé, même pas de vieil habit encore moins la maison. C’est plutôt la clôture d’une toilette située à une centaine de mètre du domicile du maire qui a été brulée. Et dont on ignore la cause de cet incendie. C’est la population qui élise le maire et le maire Tamassa Kébé ne peut rien faire sans la population », a déclaré Aboubacar Siby. En réponse aux questions des journalistes, il a fait savoir que la solution à cette divergence de vue entre la population de Konsiga et le maire est le départ du maire Tamassa Kébé et l’organisation d’une nouvelle élection. A l’en croire, depuis 2004, une élection saine n’a pas été organisé à Konsiga. En attendant, il a souhaité l’installation d’autorité intérimaire à Konsiga pour gérer les affaires courantes. Par ailleurs, il a rappelé les violentes manifestations qui ont eu lieu à Konsiga ces derniers temps et qui ont causé des morts et des blessés. « Le problème incombe au gouvernement qui ne fait rien pour prendre des décisions ou pour anticiper », a-t-il déploré. Enfin, il dira que des manifestations de protestation seront organisées par la jeunesse de Konsiga dans les prochains jours. Pour sa part, Daman Konté a signalé que l’Association Yélimané Dagakané n’est contre personne mais contre la mauvaise pratique. S’agissant de l’élection présidentielle de 2018, il dira que l’Association n’a pas choisi pour l’instant son candidat. Mais selon lui, l’Association soutiendra tout candidat qui optera pour le développement du cercle Yélimané. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here