Arouna Modibo Touré, MENC lors de la journée mondiale de la liberté de la presse : « La dépénalisation des journalistes serait bientôt une réalité au Mali »

0
Le ministre de l’Economie numérique et de la communication, Arouna Modibo Touré a présidé hier jeudi 3 mai 2018, la cérémonie officielle d’ouverture de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse (SENLIP), sous le thème : «Responsabilité de la presse pour des élections apaisées dans un contexte de crise». Il a été entouré pour la circonstance par les patrons de la presse et le parrain de la semaine Abdoulaye Sidibé, Président du CNEAME. En effet, c’est à l’instar de la communauté internationale que le Mali a célébré la 25è édition de la journée de la liberté de la presse avec comme thème principal: «Médias, justice et État de droit: les contrepoids du pouvoir ». Et sur le plan national le thème choisi est: «Responsabilité de la presse pour des élections apaisées dans un contexte de crise». Le ministre de l’Economie numérique et de la communication, Arouna Modibo Touré souligne qu’en cette année électorale ou le rôle de la presse est prépondérant pour les élections apaisées et transparentes, ce thème est à point nommé. Il a remercié le Comité à cet effet, le Comité de pilotage de la Maison de la presse pour ce choix qui démontre à souhait leur engagement dans la réussite des scrutins à venir. Le ministre Touré s’est profité de l’occasion d’énumérer quelques avancées que son département a réalisées dans le domaine de la presse dont la nouvelle carte de presse, la relecture en cours de la loi spéciale sur le Régime de la presse et du délit de presse. A ses dires, ce dernier point s’agit de faire en sorte que la dépénalisation soit une réalité au Mali. «Au Mali, la liberté de la presse a été acquise au prix de multiples sacrifices. Cette conquête démocratique doit se perpétuer par un renforcement de la presse», a-t-il soutenu. Et de dire que le rapport 2018 de Reporters sans frontières (RSF), classe le Mali à la 115 place sur 180 pays avec un gain d’un point comparé à 2017. Pour le ministre Touré, cela prouve que les plus hautes autorités tiennent au respect de la liberté de la presse et à son renforcement. Notons qu’au cours de cette cérémonie il a eu la présentation de membres du Comité éthique et déontologie des pairs (CEDEP). Il s’agit des journalistes conformés qui vont juger des journalistes façon de laver le linge sale en famille. Cependant, pendant cette semaine plusieurs conférences sont au programme. M.L. KONE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here