Congres du PDES: Les amis d’ATT fustigent la gouvernance d’IBK

15
Le Parti pour le Développement Economique et Social (PDES) a tenu son premier congrès ordinaire, ce weekend, au pavillon des sports du Stade Modibo Keita. Ce congrès a été l’occasion pour le président du parti Djibril Tall et les membres du bureau politique nationale de rendre un vibrant hommage à Amadou Toumani Touré, de fustiger la gouvernance d’IBK et de convier les militants et militantes du parti à redoubler d’effort afin de ressusciter le parti. Le parti pour le Développement Economique et Social (PDES) de l’ancien président de la République Amadou Toumani Touré ATT a tenu son premier congrès ordinaire au pavillon des sports du Stade Modibo Keita devant un parterre de membres du bureau politique national du parti, des partis amis dont l’URD qui était représenté par son président Soumaila Cissé avec à ses cotés Tieble Dramé du Parena et les représentants de beaucoup d’autres partis. Le président du PDES Djibril Tall a entamé ses propos en évoquant la longue traversée du désert du parti depuis le coup d’Etat de 2012 à l’exil dakarois de leur mentor ATT tout balayant du revers de la main ceux qui avaient prédit l’enterrement précipité du parti. Il a noté que le parti vit et continuera à vivre et qu’il renaitra de ses cendres afin de conquérir le fauteuil de Koulouba. Tall a aussi fustigé la gouvernance d’IBK marqué, selon lui, par des maux comme l’insécurité grandissante, la corruption, le chômage chronique des jeunes etc. Des maux qui, de son avis, sont en train de conduire le Mali vers le précipice. « La seule solution pour sauver le Mali est de le tirer des mains d’IBK pour le confier à un président qui se soucie du Mali et du devenir de ses fils. » Le président du PDES a appelé les militantes et militants du parti à converger les efforts afin de faire renaitre le parti que certains avaient voulu déjà enterré afin de reconquérir le fauteuil de Koulouba. Il a félicité ceux qui malgré les pressions et autres brimades ont continué à se réclamer du PDES et assener des coups aux profiteurs et autres qui ont déserté les rangs du parti. Tiebilé Dramé, le président du Parena a signalé qu’il n’y a que deux camps au Mali, ceux qui sont entrain de casser le pays depuis cinq ans et ceux qui sont entrain de s’opposer à cette pratique. Il a rassuré les militants et militantes du PDES qu’ils ont toujours cheminé ensemble depuis les périodes sombres du coup d’Etat de 2012 qu’il a qualifié du coup d’Etat le plus bête de l’histoire du Mali et qu’ils continueront le chemin ensemble afin de se débarrasser du régime d’IBK par la voie des urnes dans trois mois. Le chef de file de l’opposition Soumaila Cissé, quand à lui, il a rappelé les liens séculaires qui le lient à ATT depuis les années 1960 tout en clamant qu’il n’est pas un ami de circonstance de l’ancien président de la République du Mali. « Les amis de circonstances ne sont pas dans cette salle aujourd’hui ils ont changé de veste », déclare-t-il. Concernant IBK et sa gouvernance, il a indiqué que ce qu’il n’a pas pu réaliser en quatre ans, il ne peut pas le faire en trois mois. « Donc la page doit être tournée » ; a-t-il dit. Moussa Samba Diallo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here