Alou Boubacar Diallo de ADP-Maliba, en visite de courtoisie dans le Bélédougou : « Ce n’est pas la politique qui me lie au Bélédougou, mais plutôt le travail »

21
Samedi 5 mai 2018, l’Alliance Démocratique pour la paix (ADP-Maliba) effectuait un déplacement dans le Bélédougou dans le cadre d’une visite d’amitié, de fraternité et de travail. Le président non moins futur candidat du parti, Aliou Boubacar Diallo, était accompagné par une forte délégation. À cette occasion, il a reçu plusieurs doléances. Rato Moto Diédougou Torodo était la destination initiale. La délégation a quitté Bamako aux environs de 9 heures et a effectué des escales dans le but de saluer et aussi de chercher la bénédiction auprès des chefs de village ainsi que de leur population. La première escale a été Kalifabougou où le maire a pris la parole pour adresser ses chaleureux remerciements à toute la délégation. Ceux-ci ont été soldés par une manifestation de joie en guise de reconnaissance pour les 250 sacs de mil reçus par les villageois de la part de PETROMA et de la fondation Maliba. Des sacs délivrés pour la fraternité et non pas dans le cadre d’une politique de populisme. Avant de terminer, le maire a adressé des doléances au président d’honneur du parti ADP-Maliba qui a promis l’aménagement d’une rivière. Ces travaux ont été évalués à près de trois millions de FCFA. Au nom des Peuhls, le maire a demandé un marché de bétail. Si le chef de village n’a pas pu être présent sur le lieu, son représentant y était. À celui-ci de montrer que tout le village se regroupera derrière l’homme qu’aura désigné le maire de leur commune, Séba. Les doléances dans tous les villages sont pratiquement les mêmes. À Diédougou Torodo, le maire après avoir remercié les représentants des 17 villages de sa commune et de la délégation venue de Bamako, a fait part du problème du chômage qui existe dans sa commune mais aussi du problème de santé. Dièdougou Torodo possède un seul CSCOM où des crises de matériels et de personnels existent.L maire n’a pas daigné oublier le probleme de l’éducation et a saisi l’occasion pour dénombrer les 12 écoles dont possède sa commune parmi lesquelles 5 sont publiques et le reste communautaires donc, prises en charge par les villageois. Il a aussi évoqué le problème de famine qui sévit dans sa commune. Alors, Seydou Konaré, maire de la commune de Dièdougou Torodo sollicite auprès de Aliou Boubacar Diallo la résolution de ces crises. Le PDG de PETROMA a enfin pris la parole pour dater sa relation avec le Bélédougou. Cela a été l’occasion pour lui d’évoquer la richesse du sous-sol du Bélédougou qu’il a su à travers PETROMA, une entreprise qui lui a été confiée par le gouvernement pour mener des recherches minières dans les sous-sols. Aliou Boubacar Diallo, dans tous les villages où il est passé (Kalifabougou, Niamana, Dièdougou Torodo, Faladiè, Daban), a précisé qu’il est présent dans le Bélédougou, il y a de cela près de dix ans. Il a cependant précisé qu’il n’est pas là pour une campagne électorale, même si son parti l’a choisi comme leur candidat aux présidentielles de juillet 2018, mais pour leur montrer toute sa reconnaissance. « Ce n’est pas la politique qui me lie au Bélédougou, mais plutôt le travail. » , affirme-t-il . Il sollicite la pérennité de cette relation avec tous les villageois. Cette visite a été l’occasion pour le président de baptiser l’hydrogène découvert dans le village de Bourakébougou, « Bel air ». Dans la commune de Diédougou Torodo, Aliou Boubacar Diallo a expliqué qu’en plus de Bourakébougou, l’hydrogène a été découvert dans dix autres villages de la même zone. Faladiè et Kalifabougou par exemple recouvrent l’hydrogène. La présence de ce gaz dans un pays contribue à l’éradication de la pauvreté. Pour lui, la pauvreté du Mali est due à la mauvaise gestion. Grâce à ce gaz, Bourakébougou a de l’électricité. Il a touché à la mauvaise gouvernance actuelle au sommet de l’État. À ce titre, il explique que lors des élections passées, des hommes ont été élus pour résoudre les crises du Mali, mais ils ont échoué comme dénotent les doléances des différents villages. Il invite alors la population d’évaluer dorénavant les candidats à travers leurs réalisations. « Les hommes corrompus resteront corrompus», a-t-il précisé pour conscientiser les citoyens de ne plus voter pour des hommes tenant de belles paroles. La délégation a saisi l’occasion de visiter le site minier de Bourakébougou, la première zone où l’hydrogène a été découvert. À ce titre, Aliou Boubacar Diallo a informé que ce site a été nommé « Bougou 1 » et les autres seront suivant l’ordre de la numérotation. L’exploitation ainsi que les possibilités pour exporter ce produit ont été expliquées par le PDG de PETROMA. ADP-Maliba a passé ensuite par Faladiè pour finir sa journée à Daban. Dans tous les villages visités , ce sont les mêmes revendications, et les populations prédisent l’élection de Alou Boubacar Diallo « futur président de la République ». Ces propos constituent sûrement une sollicitation de la candidature de leur homme fort. Fousseni TOGOLA Copyright Malijet © 2008 - 2018. Tous droits réservés Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here