Révocation du maire de la commune VI : Le parti Yelema dénonce la décision discriminatoire du gouvernement

20
Après l’URD, le parti Yelema, le Changement de Moussa Mara a, dans un communiqué publié en fin de la semaine dernière, dénoncé la révocation discriminatoire du maire de la commune VI et exprimé toute sa solidarité à celui-ci. Le parti de l’ancien premier ministre Moussa Mara s’oppose à la décision du gouvernement de révoquer le maire de la commune VI après l’avoir suspendu pendant trois mois et ce pour les mêmes motifs. « Le parti Yelema, le Changement désapprouve la décision de révocation prise à l’encontre du maire de la commune VI, Monsieur Alou Coulibaly du parti URD », précise le communiqué. Pour les militants de ce parti, le maire victime a déjà été sanctionné pour les faits qui lui étaient reprochés. Aussi, écrivent-ils dans le communiqué, plusieurs autres maires se sont rendus coupables, de faits autrement plus graves sans encourir de sanctions de ce type. Selon le parti du changement, la révocation du maire Alou Coulibaly est injuste et discriminatoire. « Le parti Yelema, le Changement est solidaire au maire injustement sanctionné et dénonce cette mesure discriminatoire qui constitue un recul démocratique et un revers pour le processus de la décentralisation », déplore Moussa Mara dans son communiqué. Boureima Guindo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here