Bamako : La mairie du district s’engage pour une ville sans Sida

6
Le lancement de la campagne de dépistage du VIH dans la ville de Bamako “Initiative Bamako, ville sans Sida” a eu lieu ce vendredi 4 mai 2018 à la mairie de la Commune III. Ont pris part à cette cérémonie, le maire du district Adama Sangaré, le maire de la Commune III, Mme Djiré Mariam Diallo, la directrice d’Arcad-Sida, Mme Dembélé Bintou Kéita, la représentante de l’Onusida au Mali, N’Dimira Nsabimana Félicité, le représentant de la CNJ, la représentante des femmes de la Commune III. Initié par Arcad-Sida avec le soutien de l’Onusida et la mairie du district, le projet initiative Bamako ville sans Sida vise à accroitre l’accès de la population générale de la ville de Bamako aux services de dépistage du VIH et plus particulièrement les femmes et les jeunes. Pour la première étape du projet les localités concernées sont les communes I, II et III. La durée de cette campagne est de 6 jours (du 7 au 12 mai 2018), c’est-à-dire deux jours par commune. Il est attendu au moins 1000 personnes dépistées par commune. Les équipes de dépistage sillonneront les quartiers des communes indiquées. A chaque point d’arrêt, quatre postes seront opérationnels à l’intérieur du bus médicalisé. La mairie du district est signataire de l’engagement “Villes sans Sida” depuis son lancement le 1er décembre 2014 à Paris. En Afrique subsaharienne on estime que seuls 45 % des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique. Au Mali les EDSM réalisées depuis 2001 montrent un accès faible de la population générale au service de dépistage du VIH. La dernière EDSM de 2012-2013 montre que 81 % des femmes séropositifs et 90 % des hommes séropositifs n’ont jamais effectué de test du VIH ou en ont effectué mais n’en connaissent pas le résultat. L’écart entre les résultats actuels et la cible 90 % de l’Onusida soulignent la nécessité de renforcer le dépistage d’une part et d’autre part d’aller à un ciblage stratégique des services pour toutes les populations. En effet le Mali, sous le leadership du Haut conseil de lutte contre le Sida, s’est engagé à atteindre les objectifs 90/90/90 à l’horizon 2020 et à l’élimination du Sida d’ici 2030. Korodio Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here