Commerce et Transports en Afrique de l’Ouest : Bamako abrite la 7è conférence de l’Alliance Borderless

2
L’ Alliance Borderless, le regroupement sous régional qui œuvre avec l’UEMOA et la CEDEAO en vue de la suppression des barrières douanières en Afrique de l’Ouest, est à Bamako dans le cadre de sa 7è conférence annuelle. C’est l’hôtel Salam qui abrite cette rencontre de 3 jours dont la cérémonie d’ouverture s’est déroulée le mercredi 9 mai 2018 sous la présidence de Mme Traoré Zeynabou Diop, ministre des infrastructures et de l’Equipement. Celle-ci représentait pour l’occasion son collègue des Transports et du Désenclavement. « Gestion efficiente des corridors pour l’Amélioration du Commerce et des Transports en Afrique de l’Ouest » ; tel est le thème retenu pour cette édition qui, du 09 au 11 mai, va plancher sur la facilitation et la simplification des procédures liées au commerce dans la sous région ouest africaine. Ouverts en présence des ambassadeurs des Etats-Unis et de l’Allemagne au Mali qui sont des partenaires de l’Alliance Borderless, les travaux de cette 7è conférence ont démarré avec l’introduction du thème retenu. Le secrétaire exécutif de l’Alliance, qui était en charge de cette introduction, a signifié dans un premier temps que l’Alliance est créée pour accompagner les deux organisations que sont l’UEMOA et la CEDEAO pour la mise en œuvre de leurs décisions en matière de libre circulation des personnes et des marchandises. Il a ensuite estimé que pour faire participer tous les acteurs à la gestion des corridors, quatre panels sont inscrits au menu de la conférence. Il s’agit du développement et la gestion des corridors, de la meilleure pratique dans la gestion des corridors avec la participation du secteur privé. Le transit des marchandises ainsi que les réalisations de l’UEMOA et de la CEDEAO feront aussi l’objet de panels selon le secrétaire exécutif de l’Alliance. Pour le ministre des infrastructures et de l’Equipement, le thème retenu pour la conférence s’inscrit en droite ligne du programme d’urgences du président de la République. Mme Traoré Zeynabou Diop a laissé entendre que la rencontre offre une plateforme d’échanges et de partage d’idées en vue des recommandations à soumettre aux gouvernements de la sous région. André SEGBEDJI/abamako.com Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here