Fissures au sein de l’Alliance pour la démocratie au Mali

23
L’Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA) a beau être la principale alliée de l'actuel président Ibrahim Boubacar Keita, celle-ci n’en demeure pas moins plongée dans une crise politique profonde. En début de semaine, l’ex-président de la transition (2012-2013), Dioncounda Traoré, a refusé de se porter candidat à la présidentielle, le 29 juillet prochain, sous les couleurs de l’ADEMA face au président sortant Keïta. Depuis, les avis sont divisés au sein du parti quant à la stratégie à adopter : faut-il soutenir Ibrahim Boubacar Keita? Faut-il proposer une autre candidature interne ? ou se ranger derrière la candidature de Soumaïla Cissé, le chef de file de l’opposition, lui-même dissident de l’ADEMA, et qui devrait se déclarer officiellement ce samedi ? Nous faisons le point sur ces tensions au sein de l’ADEMA et sur le paysage politique malien à deux mois et demi du scrutin, avec Baba Dakono, chercheur au bureau de l’Institut d'Etudes de Sécurité ISS, basé à Bamako. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here