Porte-parole du Mouvement “2018 An Ko Soumaïla”, Aminata dite Anna Cissé rassure “Soumaïla Cissé gagnera sans doute la prochaine élection présidentielle”

7
La salle de plénière de la Cité des enfants était pleine à craquer, le samedi 5 mai 2018. C’était lors du lancement officiel du mouvement “2018 An ko Soumaïla” au cours de laquelle, les membres ont exprimé leur soutien indéfectible à la candidature de l’honorable Soumaïla Cissé à la prochaine présidentielle de notre pays. Ils lui ont remis le projet de société du mouvement. La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs centaines de jeunes, femmes, hommes venus de tous les horizons. Elle était placée sous la présidence de l’honorable Soumaïla Cissé, en présence des responsables du mouvement “2018 An ko Soumaïla”, dont la porte-parole, Aminata dite Anna Cissé, et la coordinatrice, Sokane Niane. Anna Cissé a évoqué les raisons du soutien de son organisation à Soumaïla Cissé, le seul candidat capable de sortir le Mali de l’ornière et restaurer l’espoir des Maliens. “Nous sommes regroupés autour d’un idéal afin de porter haut et fort notre choix pendant les prochaines échéances électorales sur la seule personne qui, aujourd’hui, est apte à apporter un effet positif à notre pays à travers un programme de société très pointu et principalement axé sur l’épanouissement de tous les Maliens”, a-t-elle déclaré. A l’en croire, le mouvement regroupe plusieurs associations de la société civile. “Il est indubitable que l’honorable Cissé ne commettra pas les fautes que l’actuel locataire de Koulouba a commises. Soumaïla travaillera pour l’intérêt de tous les Maliens. Monsieur le président, nous ne doutons pas que vous n’allez pas mettre le bonheur de votre famille au-dessus de celui du peuple malien. Nous ne doutons pas et nous ne douterons jamais que vous voyagerez à l’intérieur du pays plus qu’à l’extérieur. Aussi, nous ne doutons pas que vous feriez sept fois le tour du Mali avant de faire les sept tours de la Kaaba…”, a-t-elle rassuré. Aussi, elle a dit avoir confiance en la capacité du président de l’URD à lutter contre la corruption tout en faisant la promotion de l’excellence. Pour les membres du Mouvement “2018 An Ko Soumaïla”, le chef de file de l’opposition gagnera sans doute la prochaine élection présidentielle. “Nous ne doutons pas que le 4 septembre 2018, vous serez investi président de la République du Mali”, a-t-elle assené. Et de poursuivre que le député élu à Niafunké est l’unique solution aux multiples problèmes du Mali. “Pour nous, vous n’êtes pas seulement la solution, mais vous êtes l’espoir de tout un peuple. Vous n’êtes pas seulement la solution Monsieur le président, mais vous êtes l’unique solution”, a martelé la porte-parole du mouvement. La coordonnatrice du mouvement, Sokane Niane, a ajouté que les Maliens ont trop souffert de la gestion chaotique de l’actuel régime. “Le président IBK a tout promis, mais il n’a honoré aucune de ses promesses. La promesse d’IBK ‘Chaque étudiant, un ordinateur’ n’a jusqu’à présent pas été réalisée. Le choix de Soumaïla Cissé n’est pas fortuit, car il est le meilleur candidat pour restaurer l’espoir aux Maliens”, a-t-elle renchéri. Djimé Kanté, présent pour la circonstance, a peint le tableau noir de la gouvernance IBK. Avant de rendre un vibrant hommage à Soumaïla Cissé pour son sacrifice pour le Mali. De sa lecture, l’honorable Cissé a laissé de bons résultats partout où il a servi. Très satisfait de la mobilisation, l’honorable Soumaïla Cissé s’est réjoui de cette initiative. “Vous m’avez portez votre confiance. Je ne vous trahirai jamais. Je vais écouter la jeunesse, demander son avis sur les questions la concernant. Je vais transformer le Conseil national de la jeunesse en conseil consultatif. Chers jeunes, le Mali vous appartient. Il sera ce que vous voulez qu’il soit. Interpellez le président s’il fait mal, même si c’est moi”, a-t-il promis. Et de rassurer qu’une fois élu à la magistrature suprême, sa famille ne sera pas impliquée dans la gestion des affaires publiques du pays. “J’ai été ministre durant dix ans, j’ai dirigé l’Uémoa, mais personne ne connait mes enfants”, a-t-il laissé entendre. Le chef de file de l’opposition républicaine et démocratique a saisi l’occasion pour se prononcer sur la tenue de l’élection à venir. Pour lui, la tenue de ces échéances est une obligation pour notre pays. Ceci étant, ajoutera-t-il, n’y a d’autre alternative à la tenue d’élections libres et transparentes. Il a promis de résoudre tous les problèmes auxquels notre pays est confronté. “Quand nous arriverons au pouvoir, dans une année, vous allez oublier la souffrance”, a-t-il terminé. Boubacar Païtao Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here