Mohamed Dibassy, Président du PDES : « Il y a des carriéristes au PDES qui ne songent qu’à eux-mêmes »

2
En compagnie des membres de son bureau, Mohamed Dibassy, le nouveau président élu à l’issue du 2ème congrès du PDES (après le départ de la salle des membres du premier bureau provisoire sous le coup de la colère, dirigé par Djibril Tall) était devant les hommes de médias dans l’après-midi du jeudi 10 mai dernier à la Maison de la presse afin de restituer les résolutions issues du congrès et d’en informer sur le positionnement politique du parti. Il dira que le PDES soutient la candidature d’IBK. Le PDES n’est plus de l’opposition. Il soutient la candidature d’IBK à la présidentielle de juillet prochain. Telle est la quintessence de la conférence de presse animée par le bureau du PDES conduit par Mohamed Dibassy. En effet, quelques jours après le passage du premier bureau dirigé par Djibril Tall, celui de Mohamed Dibassy le second, était aussi devant les hommes de médias pour le même exercice : restituer les résolutions du congrès et lever le voile sur le positionnement politique du parti des amis d’ATT. Selon le président Dibassy, interrompu depuis 2004 le Parti pour le Développement Economique et la Solidarité (PDES) a tenu au Pavillon des sports du stade Modibo Keïta du 5 au 6 mai son 2ème congrès ordinaire. L’ordre du jour était consacré, dit-il, à la mise en place d’un comité directeur national (CDN) afin que ce dernier puisse réfléchir et décider du positionnement du parti. Aux dires de M.Dibassy , l’organisation de ce congrès a été très difficile voire même pénible, car certains ne voulaient pas qu’il se tienne. « Pourquoi nous avons voulu la tenue de ce congrès ? » s’est -il interrogé, tout en répondant que ce sont les statuts et règlements du parti qui stipulent la tenue d’un congrès tous les trois ans. Relevant au passage que le dernier congrès du PDES date de 2004, il affirmera que le CDN ainsi que les autres organes du parti étaient du coup, illégitimes vis-à-vis des dispositions des statuts/règlements. « Il fallait donc corriger cela immédiatement » a-t-il déclaré. Un autre point qu’il fallait aussi immédiatement corriger, souligne le président Dibassy était relatif au maintien du PDES dans l’opposition depuis le retour de l’ex Président ATT de son exil du sénégalais, dans la dignité et l’honneur. « A ce propos une marge importante des membres du CDN ont réclamé le retrait du PDES de l’opposition » a-t-il déclaré, tout en affirmant que les délégués ont donné majoritairement quitus au CDN à l’issue du congrès de retirer le PDES de l’opposition et de réfléchir sur le meilleur positionnement politique du parti. Par ailleurs, M.Dibassy a largement dénoncé le mauvais comportement du camp de Djibril Tall lors du déroulement du congrès et surtout leur volonté manifeste de forcing en muselant tout débat démocratique à l’intérieur du parti. Mieux, il accusera ce camp de fouler au pied les principes fondamentaux du parti consistant à privilégier le dialogue et le consensus pour résoudre tout différent. « Il y’a des carriéristes au PDES qui ne songent qu’à eux-mêmes » a-t-il déclaré. A noter que cette conférence de presse a été sanctionnée par la lecture de la résolution du CDN par le secrétaire général du PDES, Abdoul Wahab Traoré qui consacre le soutien du PDES à la candidature du président IBK. Par Moïse Keïta Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here