Présidentielle-2018 : Jeamille Bittar entretient le flou artistique au MC-ATT

13
La convention nationale du MC-ATT, tenue ce samedi au stade Modibo Kéita n’a pas permis de clarifier la position du parti par rapport à l’élection présidentielle. Son président Jeamille Bittar continue de prôner le consensus. Le parti de Jeamille Bittar a tenu sa première convention nationale ce week-end au stade Modibo Kéita. On y notait la présence des représentants des partis politiques de la majorité comme de l’opposition. La question principale à laquelle tout le monde s’attendait ; à savoir : la position du parti pour l’élection présidentielle à venir, n’a pas pu être clarifiée sur les deux possibilités qui s’offrent désormais au parti MC-ATT : soit présenter soit soutenir un potentiel candidat. En effet Jeamille Bittar, a affirmé avoir des amis et collaborateurs de l’ensemble de la classe politique et ne se réclame d’aucun bord politique. Mieux, il veut rester fidèle à sa ligne politique : le consensus. C’est ce qui justifie d’ailleurs la création de son Pôle politique consensuel (PPC). Ainsi, la première convention nationale qui devait apporter une réponse à la question l’a repoussée. Elle s’est attelée aux questions sécuritaires tout en exprimant son inquiétude face aux affrontements inter communautaires entre Peuls et Dogons. Elle a surtout formulé des motions de remerciement au président IBK pour son effort dans l’amélioration des conditions de vie des FAMa et son implication pour le retour au bercail de l’ancien président, ATT. Vers un soutien indéniable d’un candidat Même si la convention nationale n’a pu encore trancher la question, il est difficile d’imaginer que le MC-ATT présente un candidat à cette élection présidentielle puisque Jeamille lui-même affirme qu’il y a trop de tiraillement au tour du fauteuil et dans ces conditions il préfère s’abstenir. Cela veut dire que le parti s’achemine vers le soutien d’un candidat même si cela ne sera pas facile. En effet, lors du lancement du PPC, Dr. Bocary Tréta avait affirmé que la CMP se reconnait dans ce mouvement de Jeamille et se disait prêt à cheminer avec lui. Or, l’opposition se reconnait aussi dans ce mouvement à travers sa charte axée sur l’alternance. Zoumana Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here