Mouvement des Migrants pour la Reconstruction du Mali (Mali Diô Ton) : Les activités officiellement lancées

14
C’est la salle Bazoumana Sissoko du Palais de la Culture que les responsables du Mouvement des Migrants pour la Reconstruction du Mali (Mali Diô Ton) ont choisi, le jeudi 10 mai dernier, pour la cérémonie de lancement officiel de leurs activités. C’était en présence de plusieurs membres du cabinet du ministre en charge des Maliens de l’Extérieur dont le secrétaire général, Mamadou Diaby. Initié par les migrants maliens de Centrafrique, le Mouvement des Migrants pour la Reconstruction du Mali (Mali Diô Ton), se veut un espace d’échanges, de dialogue sur les questions migratoires. Son objectif est de mettre les migrants ensemble pour la reconstruction du Mali, de mener des actions de sensibilisation, de lutter contre la migration irrégulière et de mettre en valeur, les efforts considérables fournis par le gouvernement du Mali, etc. Prenant la parole, la présidente du Mouvement Mme Bjebou N’Diaye a rappelé son parcours à l’extérieur du pays. Selon elle, elle a fait 16 ans en France et 9 ans en Centrafrique. Mieux, elle était la conseillère politique de l’ancien président Centrafricain, François Bozizé et la dame de compagnie de sa femme. « Nous, rapatriés de la Centrafrique, nous sommes plus de 3000 personnes dans l’association et on a mis tous les rapatriés ensemble. Maintenant, nous sommes plus de 60.000 personnes pour la reconstruction du Mali, pour qu’on puisse être intégrés, reconnus dans notre pays », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter qu’ils souhaitent que le gouvernement les aide pour leur réinsertion, l’obtention de travail, de logements sociaux, de soins médicaux moins chers. A en croire la présidente, après ce lancement, ils vont monter des projets de logement, d’agriculture, de pisciculture, d’usine de transformation de produits locaux. Enfin, elle dira que les portes de leur association sont ouvertes pour les migrants. Pour sa part, le parrain du mouvement Alou Traoré, un opérateur économique basé en Guinée Conakry, dira que cette activité est un acte noble de haut niveau sur la migration dans toutes ses formes. Selon lui, le Mouvement des Migrants pour la Reconstruction du Mali (Mali Diô Ton) rassemble les migrants maliens autour d’un seul but : celui de la solidarité. Mais aussi pour combattre le fléau comme l’immigration clandestine et illégale qui fait des ravages tous les jours. Il a appelé les autorités politiques, coutumières, les opérateurs économiques, les partenaires techniques et financiers, les Maliens à l’intérieur ou de l’extérieur du Mali à soutenir cette belle initiative. « Je suis témoin de toutes les difficultés que les migrants maliens traversent et nous compatissons fraternellement avec eux. C’est pourquoi, nous ne ménagerons aucun effort pour l’atteinte intégrale des objectifs du Mouvement Mali Diô Ton », a-t-il promis. Le représentant du ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, Mamadou Diaby quant à lui dira que c’est un idéal que ce mouvement a pris en charge. Il leur a promis l’accompagnement de son département car il regroupe l’ensemble des migrants de retour au Mali. Le représentant du ministre a saisi l’occasion pour rappeler que le gouvernement a adopté depuis 2014, un ambitieux programme dénommé « la politique nationale de migration » qui tourne autour de 8 (huit) axes. Et dans ces axes dit-il, il y’a des axes qui sont consacrés à la mobilisation des Maliens de l’extérieur autour des idéaux de développement du pays. A noter que ce mouvement rassemble les rapatriés de plusieurs pays, notamment ceux de la Centrafrique, d’Arabie Saoudite, d’Algérie, du Gabon. . . Fily Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here