Soumaïla Cissé lors de son investiture à l’élection présidentielle du 29 juillet : « La victoire est certaine »

30
« C’est le début du changement, sachez que la victoire, elle est certaine, personne ne peut en douter parce que votre présence, votre spontanéité, votre engagement suffisent pour montrer que nous sommes sur la bonne voie ». C’est par ces quelques mots que le président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) s’est adressé aux cent mille militants qui sont venus répondre à son appel à l’occasion de son investiture à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. Ils sont venus de partout, de la sous-région et de l’extérieur du pays pour répondre à l’appel du président de l’URD au stade du 26 Mars qui, visiblement, était plein à craquer. La cérémonie d’ouverture qui s’est tenue le samedi 12 mars 2018 a enregistré la présence d’éminentes personnalités politiques à savoir, le président du PARENA Tièbilé Dramé, le président du PIDS, Daba Diawara, Mamadou Gaoussou Diarra, l’ancien Premier ministre Django Sissoko, Younoussi Touré, Pr Ali Nouhoum Diallo, Jeamille Bittar, Mohamed Salia Touré et bien d’autres. C’est aux environs de 16h 44 minutes que le président de l’URD a fait son entrée au stade, vêtu d’un boubou blanc, il était accompagné de sa femme et d’un important cortège. Après un tour du stade pour saluer et remercier ses militants, sympathisants et amis pour leur forte mobilisation, très ému, le chef de file de l’opposition n’a pas voulu prononcer un discours formel. Par contre, il s’est directement adressé aux militants tout en dévoilant sa vision pour le Mali et invitant surtout la jeunesse à se réveiller et à prendre conscience pour emprunter la voie du changement : « Vous êtes ici pour l’amour du pays, vous êtes là parce que le Mali a été déçu, vous êtes venus parce que vous voulez retrouver votre honneur et votre dignité. La jeunesse c’est vous, le Mali c’est vous, vous qui construisez ce pays. Je vous fais la promesse que vous n’allez jamais entendre que Soumaïla a nommé son fils ministre, député ou directeur. Je vous promets que le jour où je ferai ma prestation de serment, nous allons faire notre déclaration de biens. Les cinq prochaines années à venir, nous allons nous donner la main et travailler ensemble. C’est le début du changement, sachez que la victoire est certaine, personne ne peut en douter parce que votre présence, votre spontanéité, votre engagement montrent que nous sommes sur la bonne voie » a-t-il déclaré. C’est ainsi qu’il a invité les Maliens à être vigilants lors de l’élection présidentielle : « Pas de tricherie, pas de fraude comme en 2013. Nous n’accepterons plus cela, vous n’accepterez plus cela car votre victoire est, c’est le fruit de votre combat et cette victoire vous l’aurez, je vous le garantis ». Fraude électorale, la mise en garde de Ras Bath Prenant la parole, le porte-parole du CDR, Ras Bath, dira que le CDR est venu écouter la vision de Soumaïla sur l’éducation, la sécurité, l’agriculture, le foncier en bref la préoccupation et les besoins de la population car, ajoute-t-il, c’est la nouvelle génération qui a pris conscience de son rôle et de son devoir. Selon Ras Bath, la nouvelle génération a pris conscience que c’est notre impôt qui paye l’Etat, raison pour laquelle le président est le mandataire du peuple. Il a un contrat avec son peuple qui n’est autre que de travailler pour le bonheur du peule et le président sortant a manqué à son obligation contractuelle. Ras Bath a mis en garde que si l’élection est trichée le sang coulera. « Beaucoup de Maliens ont maintenant compris que Soumaïla est l’homme de la situation » Abdrahamane Diarra, président de la jeunesse de l’URD, de son coté, a souligné que l’URD a démontré à l’opinion nationale et internationale qu’à cause des supplices que le peuple malien subit du fait de la mauvaise gouvernance du régime IBK installé au Mali depuis cinq ans, le parti a décidé de s’engager pour l’alternance et le changement qui vont être concrétisés le 29 juillet. En outre, le président indique que beaucoup de Maliens ont maintenant compris que Soumaïla est l’homme de la situation parce qu’il est doté d’une capacité de travail claire et précise. Quant au vice-président du parti, Racine Thiam, il s’est dit satisfait de la mobilisation massive de tous les militants venus réaffirmer leur volonté de changement. Bintou Diarra Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here