Accusé de complicité de meurtre : Bakoroba Traoré Junior acquitté après 4 ans de détention provisoire

35
Le Juge de la Cour d’assises en date du 17 mai 2018 a acquitté le prévenu Bakoroba Traoré dit Junior accusé de complicité de meurtre et détention depuis 4 ans. Il était âgé de 44 ans, marié et père de 2 enfants, cultivateur domicilié à Founougouni, Cercle de Markala, Région de Ségou. Selon le dossier d’accusation et de renvoi devant la Cour d’assises, dans la nuit du 21 novembre 2015, les sieurs Sinaly Traoré et Bakoroba Traoré se rendirent dans leur champ respectif pour surveiller leurs récoltes. Très tard dans la nuit, c’est-à-dire aux environs de 3H du matin, le nommé Bakoroba Traoré fut réveillé par le bruit des bœufs conduits par Oumar Diallo qui broutaient des tiges de mil déjà récoltés. Bakoroba Traoré se dirigea vers les bœufs et le berger et braqua sa torche sur lui. Ayant pris connaissance des réactions en cours entre Oumar Diallo et Bakoroba Traoré, le nommé Sinaly Traoré, muni d’un fusil artisanal, a couru vers eux et tira un coup mortel sur Oumar Diallo. Une enquête préliminaire a été diligentée par la Brigade de la Gendarmerie de Markala. Ainsi, à l’issue des investigations, une information judiciaire fut ouverte et permit à l’inculpation de Bakoroba Traoré (Junior) et Sinaly Traoré poursuivis tous les deux pour meurtre. Bakoroba Traoré Senior, Sékou Traoré, Issa Traoré et Moulaye Traoré ont été tous inculpés pour complicité de meurtre sur la personne d’Oumar Diallo. Mais ils ont, tous, nié les faits qui leur sont reprochés à tous les niveaux sous prétexte qu’ils n’ont ni de loin ou de près participé à la commission dudit forfait. Au même moment, il ressort des pièces du dossier attestent que les inculpés cités dans l’affaire n’ont pas effectué aucune sortie dans la nuit du forfait. Par contre, Bakoroba Traoré Junior était sur les lieux du meurtre. C’est ainsi que ce dernier a été inculpé pour complicité de meurtre même s’il a nié les faits lors des enquêtes préliminaires et devant le Magistrat instructeur. Mais qu’à cela ne tienne, les preuves étaient contre Bakoroba Junior. Toutefois, selon lui, le 21 novembre 2015, il était à Founougouni, Commune rurale de Kominè, Cercle de Markala, Région de Ségou. Donc, il a plaidé non coupable dans le meurtre d’Oumar Diallo. Un meurtre reproché à Sinaly Traoré. Ces faits sont prévus et punis par les dispositions des articles 199 et 200 et 24 du Code pénal. Ils peuvent donner lieu à l’application de peines criminelles. À cela s’ajoute l’ensemble des dispositions des articles 202 et 213 du Code de procédure pénal. Pour une des rares fois dans un procès, ici le Ministère Public et les Avocats de la défense soufflent dans une seule trompette. C’est ainsi que le Juge déclara Bakoroba Traoré Junior non coupable. Ce qui lui valut d’être innocenté et libéré après avoir purgé 4 ans de prison gratuite. Il a été aidé par une personne de bonne volonté pour transférer le dossier de Markala à Bamako pour être jugé par la Cour d’assises qui lui a été favorable. Mohamed BELLEM : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here