Bandjougou Doumbia à propos du Ramadan : ‘’Je lance un appel à la communauté musulmane et l’ensemble du peuple malien de s’unir autour de notre patrimoine commun qui est le Mali.’’

0
El hadj Bandjougou Doumbia est un grand prêcheur et guide de «Nouroudine Islamia». Il est secrétaire aux affaires religieuses de l’Union des jeunes Musulmans du Mali dirigé par Mohamed Macki Bah et du Groupement Spirituel des Leaders Religieux du Mali placé sous la conduite de Cherif Ousmane Madani Haïdara. Il nous a reçu chez- lui, à ATT-Bougou 759 logements pour une interview sur le mois de Ramadan, tout en nous expliquant qu’est-ce que c’est que le jeûne. Mali Sadio : Présentez-vous à nos lecteurs. Bandjougou : Alhamdoulillah. Je me nomme Bandjougou Doumbia. Je suis prêcheur à «Nouroudine Islamia», de l’Union des Jeunes musulmans du Mali (UJMA) et du Groupement Spirituel des Leaders Religieux du Mali. Je suis chargé des questions religieuses. Mali Sadio : Parlez-nous du Ramadan. Autrement dit, c’est quoi le Ramadan ? Bandjougou : Alhamdoulillah. Louanges à Allah Seigneur du monde. Que la Paix et la Bénédiction d’Allah soient pour les prophètes. Le Ramadan est l’un des 12 mois du calendrier de l’islam à savoir : Mouharram, Safar, Rabia al awal, Rabia ath-thani, Joumada al oula, Joumada ath-thania, Rajab, Chaabane, Ramadan, Chawwal, Dhou al qi`da et Dhou al-hijja. Le Ramadan est pour nous les musulmans, le mois saint par excellence pendant lequel le jeûne a été prescrit. C’est pendant ce mois également que le coran est descendu comme guide pour les gens, preuve de la bonne direction et du discernement. Il contient le mois du jeûne et la Nuit du destin «Laylat al-Qadr». Le mois de Ramadan est aussi le mois au cours duquel de nombreux autres événements importants de l’histoire de l’islam sont commémorés. Mali Sadio : Expliquez-nous le jeûne du mois de Ramadan. Bandjougou : Il faut savoir que le jeûne du mois de Ramadan constitue un des cinq piliers de l’Islam qui sont le fondement même du mode de la vie islamique. Ces piliers sont : la profession de foi, la prière, la zakat (soutien financier aux pauvres), le jeûne du mois de Ramadan, et le pèlerinage à la Mecque une fois dans la vie pour ceux qui en ont les moyens. Le jeûne ou «As-Siyyam», il s’agit de s’abstenir de boire, de manger, de fumer, d’avoir des rapports sexuels. Ou tout autre acte susceptible d’annuler le jeûne pendant une période bien déterminée notamment du lever au coucher du soleil. Avant nous, il y avait des gens qui ont observé le jeûne mais de façon différente. Des messagers d’Allah avant l’ère musulmane ont observé le jeûne en se privant de nourriture et même de parler. D’aucuns ont observé le jeûne pendant 6 mois, 1 mois 15 jours etc. Mais, nous on nous demande d’observer le jeûne seulement un mois du lever au coucher du soleil. Malisadio : Qui doit jeûner et qui ne peut pas jeuner ? Bandjougou : Alhamdoulillah. C’est une question très importante. Le Bon Dieu a prescrit dans son saint Coran Sourate 2 Al-Baqarah (La Vache): « O les Croyants ! On vous a prescrit as-Siyam comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindriez-vous la piété». Ce verset s’adresse à tous les musulmans. Il va un peu loin pour préciser que pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours. Pour ceux qui ne pourraient le supporter avec une grande difficulté, il y a une compensation (Nourrir un pauvre). Donc, il faut comprendre ici, qu’il est demandé à tout musulman majeur, en bonne santé d’observer le jeûne, et il ne cause pas de difficulté. Le jeûne de Ramadan est prescrit aux musulmans de tous les sexes (homme et femme) majeurs qui ont l’âge de la puberté, qui est en bonne santé et qui n’est pas en voyage. Donc, tout musulman qui se trouve dans cet état doit jeûner le mois les 29 ou les 30 jours du Ramadan. Concernant la deuxième question à savoir ceux qui ne peuvent pas jeûner. C’est une question très importante. Il y a de ces personnes qui ne peuvent pas jeûner du tout. Par exemple, les vieilles personnes qui ont 80 ans et plus. Parmi elles, c’est vrai, certaines tiennent. C’est bien ; mais, ceux qui ne peuvent pas ne doivent pas forcer. Ceux-là, on doit donner l’aumône pour eux. De même que les personnes qui ont des maladies qui ne guérissent pas. Dieu sait qu’ils ne peuvent pas jeûner, il n’y a pas de reproche. Et les personnes comme mineur, malade ou en voyage peuvent jeûner un nombre égal d’autres jours. Tu comprends ici, qu’Allah ne veut que pour nous la facilité. Mali Sadio : Quel est l’aliment conseillé pour la rupture du jeûne ? Bandjougou : Alhamdoulillah. Le prophète Mohamad (Que la Paix et la Bénédiction d’Allah soit sur lui) avait deux aliments préférés (la date et l’eau). Donc, l’aliment conseillé pour la rupture du jeûne est celui que le prophète Mohammad (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) a préféré pour la rupture, notamment la datte. Celle-ci était l’aliment préféré du prophète car il y a un hadith qui est prévu à cet effet. Donc toute personne qui rompt son jeûne avec la datte a fait un acte conforme à celui que le prophète a fait. Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas permis d’utiliser d’autres aliments. Mali Sadio : Quel est l’appel que vous avez en l’endroit de la communauté musulmane en ce mois béni de Ramadan ? Bandjougou : Je lance tout d’abord un appel à la communauté musulmane et l’ensemble du peuple malien de s’unir autour de notre patrimoine commun qui est le Mali. Que la paix s’installe définitivement dans notre pays. Je demande également aux musulmans d’être content et joyeux d’accueillir ce mois béni de Ramadan dans la fraternité et surtout avoir à l’idée qu’on va faire beaucoup d’adoration. Il faut mettre la lecture du Coran en avant. Le mois de jeûne, c’est le mois du Coran. Encore j’invite mes frères et sœurs musulmans à profiter de ce mois béni de Ramadan, d’implorer Dieu pour le retour de la paix dans notre pays. Réalisée par Drissa Keita Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here