« Faites- nous confiance. Avec nous, le Mali changera pour vous ! », dixit Moussa Mara dans son projet de société

25
Après la déclaration de sa candidature à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, l’ancien Premier ministre, Moussa Mara, Président du Parti Yélèma, vient de présenter, le vendredi 11 mai 2018, à Djenné, au centre du Mali, le premier chapitre de son projet de société pour le Mali. Ce projet se traduira par des Programmes d’actions concrètes pour la transformation économique et sociale (PACTES) conclus entre lui et les Maliens. Disons que le choix de cette ville du centre du pays par le Président du parti Yélèma, Moussa Mara candidat à l’élection présidentielle n’est pas fortuit, car cette zone est confrontée à une insécurité chronique. Lors de la déclaration de sa candidature, le 8 avril passé, l’ancien patron du Gouvernement sous le Président IBK a mis en avant la nécessité pour les Maliens de se rassembler et d’assurer une unité indispensable à la sortie de crise de notre pays ; insisté sur les quatre principes directeurs qui encadreront son action de Président de la République : renouveler et rajeunir le leadership, lutter profondément contre la corruption, décentraliser réellement le Mali et enfin améliorer les conditions des plus démunis d’entre nous. Selon le candidat Mara, l’équipe qu’il mettra en place, composée d’hommes et de femmes de l’intérieur et de la diaspora, travaillera dans le respect de ces quatre principes, à tous les niveaux et en tout temps. « Elle conduira notre projet de manière énergique et produira des résultats qui seront communiqués en temps réel aux Maliens », soutient-il. Selon lui, son projet se traduira par des Programmes d’actions concrètes pour la transformation économique et sociale (PACTES) conclus entre les Maliens et eux. « Nous allons mettre en œuvre ces PACTES et contribuer ainsi à restaurer la confiance entre les Maliens et leur leadership, confiance indispensable à toute œuvre collective et à tout progrès. Le Premier PACTES est relatif à la sécurité et aux mesures innovantes que nous conduirons pour refonder l’Etat malien. Il contient les mesures les plus emblématiques que nous conduirons. Quatre autres PACTES seront présentés dans les semaines à venir et fourniront le cadre programmatique de notre mandat », dit-il. A l’en croire, l’action Gouvernementale sera inscrite dans le cadre des deux grandes phases du mandat : la première phase de deux ans pour redresser le pays en relevant les défis les plus urgents de l’heure tout en préparant les grandes réformes de fond dans plusieurs secteurs ; la seconde phase de trois ans sera orientée sur la sortie de crise, l’expansion et le renforcement des bases de la prospérité malienne. Pendant la seconde phase, on travaillera à inscrire le Mali dans la voie des cinq grandes transitions qui lui permettront de compter en Afrique aujourd’hui et dans le monde demain : transition démographique, transition énergétique, transition productive, transition numérique et transition démocratique, précise-t-il. « L’action des membres du Gouvernement, dans l’esprit du PACTES, sera traduit par des contrats de performance contenant des engagements précis et des résultats concrets à atteindre dans un temps défini. Ces contrats seront publiés et leur mise en œuvre évaluée. La culture de la performance soutiendra l’ensemble de notre action et les Ministres devront produire des résultats au service des Maliens », souligne-t-il. En succinct sur le plan de la sécurité, les objectifs visés par le Candidat Moussa Mara, sont de parachever la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale ; ramener la paix et la concorde au centre du Mali ; réduire sensiblement l’insécurité dans les villes ; améliorer la sécurité inter urbaine et rurale. Concernant la justice, les objectifs de Mara consistent à crédibiliser la justice par le professionnalisme, l’efficacité et l’équité des décisions ; rapprocher la justice des Maliens et accroître la transparence des actes judiciaires. S’agissant de la diplomatie et l’intégration régionale, il envisage de maintenir les meilleures relations avec la communauté africaine et internationale – Soutien au multilatéralisme – Amélioration de l’image du Mali à l’extérieur et attractivité des investisseurs. Par rapport à la lutte contre la corruption des élites, le candidat Moussa Mara a pour objectifs de réduire la corruption des élites ; convaincre les Maliens que la lutte contre la corruption des élites est une réalité et a démarré. Quant aux Élites et la Gouvernance, les objectifs préconisent ainsi à convaincre progressivement les Maliens de l’exemplarité du leadership ; accroitre la confiance entre les Maliens et les responsables publics. Et pour la démocratie malienne, Moussa Mara compte renforcer les contrepouvoirs ; améliorer les règles de jeu et renforcer la transparence et la bonne gouvernance dans les partis et dans les processus électoraux ; engager le pays dans la transition démocratique ou le couple électeur – élus sera un couple de mandant – mandataire M.L. KONE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here