Il venait de la Tunisie pour des soins médicaux : Elias Traoré est mort le mercredi dernier à bord d’un vol de Tunis-Air à destination de Bamako

41
omme nous l’avions toujours évoqué, la mort brutale à bord des avions est fréquente maintenant. Ainsi, Elias Traoré, né le 23 octobre 1957 à San et tâcheron de son état, vient de rendre l’âme à bord d’un avion de la compagnie aérienne Tunis-Air. Son décès a été constaté par l’équipage, après l’atterrissage de l’avion à l’aéroport international Modibo Kéïta dans la nuit du mercredi à jeudi, en provenance de la Tunisie. Selon nos informations, Elias Traoré venait d’une évacuation sanitaire en Tunisie. En d’autres termes, il était parti pour des soins médicaux. Malheureusement, il n’était pas accompagné et le décès l’a surpris dans l’avion. Après le constat, sa dépouille a été finalement déposée à la morgue de l’hôpital du Mali avant d’informer ses parents. On se rappelle encore la mort brutale d’une Franco-malienne du nom de Mme Cissé Mariam Cissé, le 8 décembre dernier, à bord du vol de la compagnie Air-France. Elle aussi, son décès a été constaté à l’aéroport Modibo Kéïta. Et tout récemment, un jeune opérateur économique du nom de Modibo Diarra, a rendu l’âme au cours du vol ET 909 de la compagnie Ethiopian Airlines, en provenance d’Addis-Abeba. Il avait quitté Dubaï pour ses affaires commerciales. A bord de cet appareil se trouvaient plusieurs personnalités maliennes dont l’Ancien président de la République, Alpha Oumar Konaré et l’Honorable Haïdara Aïchata Cissé dite Chato. C’est durant le vol que le jeune opérateur économique (il est né en 1975) domicilié à Bacodjicoroni, a sûrement eu un malaise avant de rendre l’âme. Son décès a été constaté par un médecin qui se trouvait à bord du même vol. Après l’atterrissage à l’aéroport international Modibo Kéïta, le corps de Modibo Diawara a été transféré à l’hôpital Gabriel Touré pour approfondir les enquêtes sur les raisons de cette mort brutale. A.B. HAÏDARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here