Présidentielle du 29 juillet 2018 : La jeunesse UM-RDA s’approprie les acquis du Président IBK pour les campagnes

4
Depuis belle lurette, l’Union Malienne du Rassemblement Démocratique (UM-RDA) a choisi le Président IBK comme son candidat à la présidentielle de 2018.Et déjà, le comité exécutif du parti et les militants sont en ordre de bataille pour les campagnes à venir. Le comité des jeunes du parti s’active pour renforcer les capacités de la jeunesse en vue d’avoir des arguments de campagne en faveur d’IBK. C’est la section V du District de Bamako qui a donné le ton de cette machine électorale à travers l’organisation, le samedi 19 mai dernier à son siège, une journée d’information sur les acquis du Président IBK à l’endroit des jeunes. Pour cet exercice, les jeunes du parti avaient comme invité l’une des personnalités les mieux averties du gouvernement pour parler des acquis d’IBK. Il s’agit de madame le ministre en charge de la fonction publique et des relations avec les institutions, Mme Diarra Racki Talla qui en était la conférencière principale. Elle était accompagnée du président du parti, Dr Ibrahim Boubacar Ba, non moins conseiller spécial du Président de la République et plusieurs membres du comité exécutif du parti. Cette initiative des jeunes de l’UM-RDA entre dans le cadre des préparatifs des campagnes à l’occasion de la présidentielle à venir. Le parti dont l’ambition est de faire réélire IBK dès le premier tour veut ainsi redynamiser sa jeunesse par des enseignements de qualité, avec chiffres à l’appui, sur les acquis du Président IBK. Qui pour la jeunesse de pouvoir convaincre lors des campagnes. Dans son exposé liminaire, la conférencière qui s’est félicitée des acquis d’IBKa soutenu que le Président IBK et ses Gouvernements successifs ont fait de grandes réalisations dans l’exécution du programme présidentiel «Pour l’honneur du Mali et le bonheur des Maliens».Pour elle, l’Etat a consenti beaucoup d’efforts afin d’améliorer les conditions de vie des Maliens. Il s’agit entre autres de l’augmentation des salaires et des allocations familiales, la baisse de l’ITS.« Aucun gouvernement et aucun régime du Mali n’a eu à fournir autant d’efforts pour les travailleurs notamment en période de crise», a estimé Diarra Racki Talla avant de s’interroger pourquoi voudrait-on qu’IBK se limite à un seul mandat. Dans le domaine de l’emploi, à en croire madame le ministre, le bilan de ce quinquennat d’IBK est une véritable dédicace à la jeunesse de notre pays avec l’objectif de créer 200 000 emplois «directs et durables», sans oublier les milliers d’emplois indirects, de septembre 2013 à aujourd’hui, grâce à un sacrifice financier important dans le budget national. Sur le plan de la sécurité, la conférencière a souligné que la question sécuritaire est réelle, mais beaucoup d’efforts sont déployés au nord comme au centre du Mali pour l’enrayer, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire (LOPM) et la Loi d’Orientation et de Programmation Sécuritaire (LOPS). A la suite de Diarra Racki Talla, le président de l’UM-RDA a lui aussi ajouté que sur le chantier économique, grâce à des politiques économiques judicieuses et incitatives de l’ère IBK, le Mali est sorti de la récession pour renouer avec la croissance économique. Daniel KOURIBA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here