Elections du 29 juillet 2018 : Le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation rassure

0
Dans le but d’édifier l’opinion nationale et internationale sur les élections prévues pour le 29 juillet prochain, le Secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Baba Hamane Touré, a rencontré les medias. C’était le jeudi 17 mai 2018 dans la salle du Sursaut national dudit ministère. Au cours de cette entrevue, Monsieur Touré a rassuré les uns et les autres que toutes les dispositions sont prises pour que le scrutin du 29 juillet puisse se tenir dans de bonnes conditions. Le retour de l’administration, la sécurisation des bureaux de vote et des électeurs pour une élection crédible et transparente seront des conditions à réunir par l’administration. A l’en croire, tous les actes législatifs, réglementaires ont été déjà pris et publiés, le matériel électoral étant sur place, tout ce qui reste à acquérir, ce sont les cartes d’électeurs biométriques pour lesquelles beaucoup de gens avaient des soucis. L’une des inquiétudes majeures de la population étant l’acquisition des cartes d’électeurs et dans le temps, le Secrétaire général du MATD a affirmé que celles-ci seront acquises et distribuées dans la première semaine du mois de juin. « Au-delà du fait sécuritaire, je ne comprends pas ce qui peut nous empêcher d’aller aux élections le 29 juillet 2018 », a martelé Baba Hamane Touré. Parlant de l’innovation faite dans la nouvelle loi électorale, il dira que c’est la première fois qu’on prévoie dans la loi électorale une plus grande implication des partis politiques dans la création, l’emplacement, la gestion des bureaux et des bulletins de vote. Les partis politiques vont intervenir pour signer ou contre-signer le bulletin que chaque électeur prendra et mettra dans l’urne. « Il n’y aura d’élection transparente que celle prévue pour le 29 juillet prochain au Mali », indique M. Touré avant de préciser que toutes les règles transparentes qui ont été arrêtées ensemble avec les formations politiques, les organisations de la société civile, seront de mise pour les élections du 29 juillet. Bourama Camara Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here