Invest in Mali 2017 : Un bilan satisfaisant

21
Cinq mois après la tenue du 1er forum Invest in Mali, l’Agence pour la promotion des investissements au Mali (Api-Mali) a partagé avec les partenaires du forum et les investisseurs nationaux et internationaux les retombées de la rencontre. Aux yeux de l’organisateur, le bilan est jugé satisfaisant pour une première édition. C’était au Conseil national du patronat du Mali (CNPM) sous le leadership du directeur général de l’Api-Mali, Moussa I. Maïga. Tenu les 7 et 8 décembre 2017 à Bamako, le 1er Forum international des investissements au Mali a été un succès au vu des résultats qui en ont découlé. Il a permis, selon le directeur général de l’Api-Mali, d’enregistrer 1000 participants, 540 rendez-vous B to B. Aussi plus 30 pays et 250 entreprises étaient-ils représentés à la rencontre internationale des investisseurs du Mali. Le forum a enregistré au moins 100 intervenants maliens, plus de 150 retombées médiatiques. Sept plénières et ateliers ont été réalisés durant les deux jours du forum. Le forum Invest in Mali 2017 a permis de partager avec les investisseurs étrangers et nationaux les opportunités d’investissement des secteurs clés de développement au Mali tels que l’agriculture, l’élevage, l’énergie et l’infrastructure. Cinq mois après, les résultats se font sentir dans ces différents secteurs avec plus de 34 milliards de F CFA sur des projets concrets. Invest in Mali a permis la construction d’une usine de cimenterie par la société CMM pour un coût de plus 20,8 milliards de F CFA. Dans le domaine de l’énergie Africi Green Tec s’est déjà manifesté dans la région de Kayes par l’installation de l’énergie solaire. Une unité d’emballage est en construction par la Safalim. Quant au groupe Loukil-Paspi, il a déjà engagé un projet agricole pour la mise en place d’un programme de développement et la mise en valeur des fermes agricoles. Présent à cette rencontre de bilan, le président du CNPM, Mamadou Sinsin Coulibaly, a reconnu que le Mali est un pays compétitif, d’ajouter cependant la tâche lourde pour le secteur privé seul. Un accompagnement politique des plus hautes autorités est déterminant dans cette bataille. Il a une fois de plus invité les autorités à protéger et sécuriser les entreprises, à alléger les démarches administratives. Pour le prochain forum Invest in Mali, prévu en 2019, il a invité les organisateurs à être plus innovants, créatifs et se pencher vers les numériques. Le directeur général de l’Api-Mali a remercié le secteur privé malien pour sa contribution au forum des investissements au Mali, qui s’élevait à près de 300 millions de F CFA. Youssouf Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here