Mali: des «civils» ou des «terroristes» tués à Boulikessi?

31
48 heures après la mort d'un militaire malien et d'une douzaine de personnes dans la localité de Boulikessi située au nord, vers la frontière avec le Burkina Faso, le ministère malien de la défense donne sa version des faits. Une version vigoureusement contestée par les familles des victimes. Après 48 heures de silence, le ministère malien de la Défense s’exprime : A Boulikessy le 19 mai, une patrouille de l’armée malienne sous contrôle de la force conjointe G5 Sahel, est « accroché par les terroristes », précise le communiqué officiel. « Un militaire malien est tué, et douze terroristes neutralisés », poursuit le même communiqué. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here