Préparatifs des élections et fichier électoral : Le Général Siaka Sangaré lève toute équivoque !

37
Dans le cadre des préparatifs des élections présidentielles, prévues le 29 juillet 2018, la Délégation Générale aux Elections (DGE) a animé un point de presse pour présenter le fichier électoral en présence de toutes les sensibilités politiques du pays. Occasion pour le Général Siaka Sangaré, Délégué Général aux Elections de rassurer tout le monde en disant que sa structure, tout comme l’Etat, sont fins prêts pour la tenue des élections en présence des partis politiques de l’opposition tout comme de la majorité. Dans sa présentation, le Général Siaka Sangaré a rappelé que la Délégation Générale aux Elections travaille sous la supervision de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Il a souligné que le fichier électoral est arrimé à celui de l’état civil et sa mise à jour fait appel à des dispositions légales et réglementaires formant son cadre juridique et implique une série de structures intervenant harmonieusement à travers un ensemble d’opérations séquentielles constituant un mode opératoire stabilisé. En ce qui concerne la description, il existe ainsi des étapes ou des procédures de la mise à jour. Justement, des opérations de mise à jour du fichier électoral peuvent être classées en différentes étapes pour décrire la procédure comme suit : Etape 1 (MAT 1,2,) : Réception et traitement des données issues de la pérennisation et du renouvellement biométrique ; extraction et envoi du fichier des électeurs potentiels à la DGE. Etape 4 (MAT et DGE 11, 12,13et14) : Traitement des tableaux rectificatifs et transfert ; consolidation du fichier électoral et configuration des BV avec les Préfets qui sont habilités à les créer. Etape 5 (DGE) : Impression des listes électorales en plusieurs exemplaires, la publication du fichier électoral par internet et la consultation par SMS. Convaincue que l’audit demeure le moyen sûr de renforcer la confiance des acteurs dans le processus électoral en général et dans le fichier électoral en particulier, la DGE, tout en marquant son accord et sa disponibilité, a recommandé une approche transparente, inclusive et participative à travers un comité d’audit. Le comité d’audit était composé des membres de la CENI, des représentants des partis politiques de la majorité, de l’opposition, du représentant des partis non alignés, de la société civile et des experts de l’OIF. Le comité d’audit a procédé, du 16 au 26 avril 2018, à l’évaluation qualitative et quantitative des données du fichier électoral comparativement aux dispositions de la loi électorale et aux normes et standards internationaux. De 2013 à ce jour, toutes les élections générales ou partielles ont été tenues sur la base de ce fichier biométrique qui a régulièrement évolué à la suite des différentes opérations de révision annuelle effectuées conformément à la loi électorale. Le fichier électoral de 2018 est le résultat des révisions ordinaire de 2017 et exceptionnelle de février-mars 2018 effectuées par les commissions administratives qui ont enregistré la participation d’une centaine de partis politiques. Le fichier électoral de 2018 audité présente les statistiques suivantes: Pour les forces du fichier électoral biométrique : Garantie de l’unicité de chaque électeur dans le fichier électoral, afin d’assurer la mise en œuvre du principe : « un électeur, une voix » ; Identification sûre de l’électeur dans le bureau de vote au moyen de la carte d’électeur comportant sa photo et son NINA ; l’Authentification des électeurs au moyen des listes d’émargement comportant la photo en couleur de grande taille et de qualité améliorée. Les investigations effectuées sur le fichier électoral biométrique audité font ressortir les éléments positifs suivants : Zéro doublon réel ; Zéro électeur sans prénom ou nom et sans données biométriques ; Zéro électeur mineur illégal (moins de 18 ans) ; Zéro électeur sans lieu et bureau de vote ; Zéro bureau de vote sans électeurs ; Zéro bureau de vote de plus de 500 électeurs. La liste des électeurs est triée par ordre alphabétique de nom dans le centre de Vote et dans le Bureau de Vote. La liste des électeurs est triée par ordre alphabétique de nom dans le centre de Vote et dans le Bureau de Vote. Les limites du fichier électoral biométrique sont entre autres : des erreurs de saisie telles que : Inversion du genre de quelques électeurs ; Présence de caractères indésirables dans certains prénoms et noms. Il faut noter que ces erreurs de saisie liées au RAVEC n’ont aucune incidence sur la fiabilité du fichier électoral. Nous avons l’insuffisance des mesures de sécurité au niveau du Bureau ; Fichier Electoral (sécurité incendie, sécurité accès et sécurité informatique). Dans le souci de renforcer la transparence du fichier électoral et faciliter l’identification des lieux et BV, il est procédé à : L’affichage des listes électorales dans les communes une semaine avant le scrutin ; La publication du fichier sur le site web de l’AGETIC ; La mise en place d’un dispositif de consultation par SMS qui permettra à l’électeur de connaitre non seulement son centre et son bureau de vote mais aussi la localisation de sa carte d’électeur (références du Lot, du carton et de la page). Dans sa conclusion, le Délégué Général des Elections rassure que Le fichier électoral 2018 selon les auditeurs est suffisamment fiable pour tenir les élections générales de 2018. Salif Diallo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here