À chacun son alternance

0
Moussa Sangaré, lors de la rencontre des jeunes leaders religieux, a fait observer deux types d'alternance au Mali à ce jour. Mais il en appelle au bon sens des Maliens. Il ne faut pas porter atteinte aux principes du changement. Une Alternance portée par l'opposition qui ne connaît qu'une seule logique, c'est de prendre la place d'IBK. Une Alternance qui exige un changement profond du système de gestion du pays et un rajeunissement de la classe politique. Moussa Sangaré veut «tout sauf Soumaïla». D'après lui, de 1984-1991 à la CMDT, avec la création du Clan société (marchés fictifs et marchés de complaisance. Détournement à grande échelle). 1993-2000, ministère des Finances, l'heure des fonctionnaires affairistes, milliardaires de la démocratie. Avec la privatisation des sociétés publiques. Détournement massif des fonds d'aide au Mali. Endettement du Mali (Plus que sous les régimes de Modibo Keita et Moussa Traoré, tous deux réunis). D'évaluation du Franc CFA sous son règne. 2003-2011 (UEMOA) : détournement des milliards de Fcfa. 2007, soutien à ATT… Soumaïla et IBK ont été fabriqués par la machine avec le même système de corruption et d'incompétence. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here