Groupe de sécurité G4S : 302 Agents dont 11 membres du byreau syndical licenciés

0
La société de gardiennage G4S, une des plus importantes du Mali, a licencié 302 employés dont 11 membres du bureau syndical. L’information a été donnée, jeudi dernier, au siège de la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), par Cheickna Konaté, secrétaire général adjoint du comité syndical G4S-CSTM. C’était en présence de Mamadou Sidibé, secrétaire général du comité syndical G4S-CSTM. Rappelons que le comité syndical G4S, affilié à la CSTM, était en grève du 31 décembre au 22 janvier 2017, pour réclamer la satisfaction de ses doléances déposées à la direction générale de ladite société depuis 2015. Ces doléances concernaient, entre autres, le payement de la prime de risque de 40 000 Fcfa, la signature des domiciliations bancaires ou le payement du salaire des travailleurs à la direction, la régulation du paiement des primes senior-garde à tous ceux qui ont droit. «Les responsables de la direction évoquent comme motif l’abandon de poste, ce qui n’est pas vrai. Il y avait entre nous et la direction un accord qui concernait 18 points. Ils n’ont respecté que 3 depuis 2015. Nous avons agi après un mot d’ordre de grève et notre grève était légale», a expliqué Cheickna Konaté, secrétaire adjoint du syndicat. Saisie par les responsables du G4S, l’inspection du travail aurait, selon le syndicaliste, émis un avis défavorable et rappelé que la grève est un droit constitutionnel, en confirmant que le licenciement était illégal. Malgré cela, les responsables du G4S se seraient opposés à toute reprise du travail et auraient maintenu le licenciement des 302 par voie d’huissier et de façon individuelle. «Nous avons demandé à l’Inspection du travail de transmettre les PV au niveau du tribunal. Là-bas, les responsables de la direction ont refusé toute tentative de réconciliation, mais le dossier est en cours», a indiqué Cheickna Konaté, avant d’ajouter: «ils ont bloqué nos allocations sur 3 mois, sous le prétexte que notre dossier est au tribunal». Le secrétaire général du comité syndical, Mamadou Sidibé, a appelé le gouvernement et le directeur général de l’INPS à trouver une solution aux problèmes qui les opposent aux responsables du G4S. G4S est une société de gardiennage multinationale basée à Londres. Elle a une représentation dans plusieurs pays en Afrique et emploie plus de 1500 agents de sécurité au Mali. Amadou GUÉGUÉRÉ Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here