Prévention des inondations à Gao : L’approche participative locale comme alternative

21
Aljanabandja, le quatrième quartier de la commune urbaine de Gao, est un des quartiers les plus exposés aux inondations. Trop fréquentes en saison des pluies, celles-ci s’accompagnent d’un nombre croissant de pertes en vies humaines et de dommages matériels et environnementaux. C’est pour remédier à cela que la Minusma a lancé un projet de construction de caniveaux, pour une valeur de plus de 150 millions de Fcfa. La Mission onusienne sur place vient de répondre au cri du cœur des habitants de cette partie de la ville en finançant, à hauteur de 150 653 869 Fcfa, le projet «Lutte contre les inondations dans la ville de Gao». Le préfet du Cercle de Gao, M. Abdoulaye Coulibaly, a procédé au lancement des travaux de construction des caniveaux d’une longueur de 1 700 m en présence des notabilités, des jeunes, et des femmes dudit quartier. Le chef du Bureau régional de la Minusma y était représenté par Mme NdeyeYande Kane qui a profité de l’occasion pour rappeler que la réalisation de ce projet s’inscrit dans le cadre des dividendes de la paix en faveur de la population de la Cité des Askia. Financé par le Royaume du Danemark à travers les Fonds d’affectation spéciale pour la sécurité et la paix au Mali, ce projet profitera à quelque 100 000 habitants pour une durée de six mois. En juillet 2017, la Minusma, à travers ce même mécanisme de financement, a apporté son appui à la construction des nouveaux collecteurs et caniveaux dans le quartier Château dans la ville de Gao (1.2 Km). Le coût total du projet était de 160 millions de Fcfa. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here