Le DG de l’APEJ relevé : Encore Ben Kattra à la manœuvre

1
Quelques mois après sa nomination comme directeur général de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (Apej), Mamadou Fofana vient d’être relevé par le ministre de tutelle Maouloud Ben Kattra. Même si à présent les causes restent méconnues par les travailleurs de l’Agence, tout prouve selon une indiscrétion que le ministre s’est juste contenté de respecter une vieille volonté en lui, celle d’amener quelqu’un avec qui il aurait la main mise sur les liasses de l’Apej. Pour ceux qui suivent de près l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes, on se rappelle que le tout nouvel ex-directeur général avait été nommé sur fond de tension. En son temps, le tout nouveau ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle avait relevé le directeur Cissé pour des raisons inconnues. En tant qu’EPA, le ministre avait exigé 45 ans pour prétendre à ce poste. Ce qui n’est pas passé inaperçu aux yeux des organisations de jeunesse, notamment le “Collectif jeunesse débout”, et même le Conseil national de la jeunesse était sorti de sa léthargie. Une seule question brûlait les lèvres : comment à 35 ans, on peut devenir président de la République et ne pas pouvoir dans les mêmes conditions manager une structure de jeune de surcroit qui fait la promotion de la jeunesse. C’est après toutes ces étapes que Mamadou Fofana a été retenu pour diriger l’Apej. Il a été le plus jeune directeur général. Les efforts du DG sabotés par le ministre De source proche du dossier, depuis sa nomination à ce poste, le ministre ne s’est jamais lassé de réduire à néant les efforts du jeune Fofana qui est à plus d’une dizaine d’années d’expérience dans la boite. Travailleur, courtois, sérieux et très discret, selon ses collègues, dans le travail, Mamadou était en train de mener un combat farouche contre toutes les mauvaises pratiques. Mais c’était mal compter sur son ministre syndicaliste qui a une autre vision autre de l’épanouissement de la jeunesse malienne. La preuve, il n’aurait jamais manqué l’occasion de faire savoir à la direction de l’Apej des besoins financiers que fait face son département ou des dépenses relatives à ses nombreux clubs de soutiens qui sont plus budgétivores que bénéfiques. La logique voudrait que les parrains des clubs de soutiens financent eux-mêmes leurs clubs de soutien mais si cela est résumé aux deniers publics il y a de quoi se demander sur la nécessité de ses clubs s’il n’a que seul but de se remplir les poches à travers les services rattachés de son département. Mais hélas pour le ministre Ben, le syndicaliste perdu, il faut vaille que vaille trouver les moyens pour alimenter ses nombreux clubs de soutien. D’ailleurs un membre très influent de ce club nous nous l’atteste. “Nous avons été rapprochés par le ministre Ben Kattra pour mettre en place un club de soutien en son nom. Au début, j’étais réticent mais par la suite j’ai compris qu’il le faut parce qu’à la clé, il y a des postes de travail. En tant que chômeur, je n’avais d’autres choix que d’accepter pour espérer trouver un travail dans un bref délai”. A l’Apej, et depuis la nomination de Fofana, tous les moyens étaient bons pour le ministre pour réduire à néant l’ancien DG. D’abord, sa première tentative, celle de nommer M. Kébé, actuel DG et ancien DAF comme DGA de M. Fofana aurait échoué, car ce dernier aurait signalé qu’en tant que DG, il aurait lui seul la latitude de choisir son DGA pour faire le travail Ce dernier est un proche de sa famille, car sa famille aurait offert gîte et couvert à l’étudiant Ben Kattra. Le Mali doit il se résumer à la famille seulement ? Mais pour ce syndicaliste proche du dossier c’est vraiment triste de voir les choses se passer de la sorte sans que rien ne soit pas fait. “J’ai appris que des consultations sont en train d’être faites pour exiger du ministre de faire savoir à la jeunesse, les véritables motivations du départ de Fofana. Nous savons tous que les départements tels que l’Apej sont des vaches laitières du ministère, mais de là à compromettre tous les acquis pour des raisons familiales, il y a de quoi s’inquiéter“. Ben Kattra insulte le syndicalisme Très méconnaissable aujourd’hui par ses pairs syndicalistes, le ministre Ben Kattra a déçu plus d’un dans le monde du syndicalisme. Prêt à tout pour bénéficier des largesses de Koulouba, l’homme a essayé par mille chemins de créer la zizanie au sein de l’Apej. Un doigt accusateur est pointé sur lui quant au bicéphalisme syndical qui existait à l’Apej. En tant que syndicaliste, pardon ancien syndicaliste, il avait mieux à faire que d’être l’instigateur de tous les coups bas au sein de cette structure, jadis considérée comme un fleuron. Dans nos prochaines éditions, nous démonterons cas pas cas les différents actes posés par cet ancien syndicaliste afin de rester dans les bonnes grâces du président. Nous évoquerons également des témoignages de certains syndicalistes et cadre de l’Apej qui mettent à nu le vrai visage du ministre Ben Kattra, et de ses nombreuses frasques pour arriver à ses fins : être ministre. Dougoufana Kéita Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here