19ème édition de la quinzaine de l’environnement

9
En prélude à la journée mondiale de l’environnement, le Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable (MEADD) en collaboration avec l’Agence pour l’Environnement et le Développement Durable (AEDD) a organisé, le jeudi 24 mai 2018 à la Maison de la presse, la conférence de presse de lancement de la 19ème édition de la quinzaine de l’Environnement. Ladite conférence était animée par Modibo Sacko, conseiller technique au Ministère de l’Environnement. Il avait à ses côtés Mme Macalou Hawa Anoune Mar, directrice adjointe de l’AEDD et plusieurs autres personnalités. Le thème du 5 juin : est « combattre la pollution plastique » et celui du 17 juin : « la terre a de la valeur, investir». C’est la région de Koulikoro qui va abriter la 19ème édition de la quinzaine de l’Environnement. Elle se déroulera du 5 juin, journée mondiale de l’Environnement au 17 juin, journée internationale de la lutte contre la désertification. Aux dires de Mme Macalou, la quinzaine de l’Environnement a été instituée depuis 1999. Depuis cette date, la protection de l’environnement est devenue un cadre de vie. Ainsi depuis 2000, dit-elle, le ministère en charge de l’Environnement conformément aux accords et aux conventions et en collaboration avec les partenaires organise chaque année la quinzaine de l’Environnement. Selon elle, pendant une décennie, la quinzaine de l’Environnement se tenait qu’à Bamako. C’est à partir de 2014, que l’évènement a été délocalisé dans les régions. C’est ainsi que la quinzaine de l’Environnement s’est tenue successivement à Ségou, Sikasso, Kayes et Mopti. Cette année, explique la directrice adjointe de l’AEDD, c’est la région de Koulikoro qui va accueillir les festivités de la quinzaine. Mme Macalou Mar a demandé aux hommes de médias de relayer l’information sur la quinzaine de l’environnement auprès des Maliens. En répondant à certaines questions des journalistes sur le choix de Koulikoro, Hawa Anoune Mar a fait savoir que chaque région a sa spécificité, c’est pour mettre en exergue les problèmes environnementaux de cette région. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here