Dramane Dembélé investi candidat du front pour le redressement de l’Adema Pasj à l’élection présidentielle de 2018

80
‘’Aujourd’hui, j’ai honte de mon parti, c’est pourquoi je prends le flambeau pour faire la résistance’’ Après les divergences de vue au sein de l’Alliance pour la Démocratie au Mali, Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema Pasj), Dramane Dembélé a été investi, le vendredi 25 mai 2018, au Mémorial Modibo Keïta de Bamako, comme candidat du front pour le redressement de l’Adema Pasj à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. Au cours de cette cérémonie d’investiture, le candidat Dramane Dembéle a fait savoir qu’il est prêt à prendre le flambeau et faire du Mali, un havre de paix. « Je suis candidat pour un Mali pour nous. Le Mali pour nous tous doit être un pays où la justice sociale,la légalité des chances, la promotion sociale, l’unité nationale, la fraternité, la solidarité et travail retrouvent leur lettres de noblesse…Aujourd’hui, j’ai honte de mon parti, c’est pourquoi je prends le flambeau pour faire la résistance», a-t-il dit. Plusieurs personnalités ont pris part à cette cérémonie d’investiture de Dramane Dembélé dont le général Moussa Sinko Coulibaly de la plateforme pour le changement, Clément Dembélé de CPC Maliko, Mme Coulibaly Kadiatou Samaké de l’Urd, Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath du Collectif pour la défense de la République (Cdr) et bien d’autres. Selon le porte-parole des militants de l’Adema Pasj qui souhaitent une candidature interne, Modibo Traoré, les responsables de l’Adema Pasj ne respectent pas les textes du parti. Pour preuve, dit-il, il avait été demandé de choisir une candidature interne après la 15ème conférence nationale du parti tenue en 2017 mais rien n’y fit. Après avoir fait la narration des tractations au sein de la ruche, il a souhaité l’élection de Dramane Dembélé à la magistrature suprême. Abouzeid A Maïga, a, au nom de la jeunesse de l’Adema, enfoncé le clou tout en disant que le candidat interne de l’Adema Pasj reste et demeure Dramane Dembélé. « On va voter contre IBK car son bilan n’est pas bon », a-t-il dit. Avant de souhaiter l’union au sein de l’Adema Pasj. Pour sa part, Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath du Collectif pour la défense de la République (Cdr) a indiqué que l’Adema Pasj a manqué à son devoir de conquérir le pouvoir. C’est pourquoi, il a apprécie la candidature de Dramane Dembélé à sa juste valeur, car selon lui, c’est une candidature pour la démocratie, c’est une candidature de résistance. « Il existe une nouvelle race vertueuse au sein de l’Adema. L’Adema était le 2ème grand parti politique de l’Afrique après l’ANC mais que vaut l’Adema aujourd’hui ? », s’interroge-t-il. Par ailleurs, Ras Bath a fait savoir qu’il n’a jamais vu un président sortant comme Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) qui a enregistré autant de défections. Prenant la parole, Dramane Dembélé, fraichement investi candidat du Front pour le redressement de l’Adema Pasj a précisé que l’heure de la maturité a sonné. Avant d’inviter les militants et sympathisants de l’Adema Pasj à se mobiliser pour faire échec à la tentative de déstabilisation du parti. « Le défi, c’est de prendre le flambeau. Je suis prêt. Nous allons redresser l’Adema. Je suis candidat pour un Mali pour nous. Le Mali pour nous tous doit mettre l’éducation au cœur de son modèle de société. Le Mali pour nous tous ne doit pas faire de fixation de faciès. Le Mali pour nous tous doit recouvrir la porte de l’espoir. Le Mali pour nous tous doit être un pays où la justice sociale, légalité des chances, la promotion sociale, l’unité nationale, la fraternité, la solidarité et travail retrouvent leur lettres de noblesse. Le Mali pour nous tous doit remettre la République à l’endroit et replacer le malien au cœur de ses actions. Oui, je suis candidat, oui, j’accepte la décision. L’Adema va résister… Aujourd’hui, j’ai honte de mon parti, c’est pourquoi je prends le flambeau pour faire la résistance», a-t-il dit. Dans son discours remis à la presse, Dramane Dembélé a fait savoir que le Mali est à la croisée des serments et des cheminements. « Je suis candidat à l’élection présidentielle de 2018 pour mes concitoyens qui guettent encore la lumière d’un jour au bout de la nuit de l’insécurité alimentaire, de l’insécurité énergétique, de l’insécurité sociale, de l’insécurité territoriale. Ensemble nous allons bâtir un pays qui sécurise et protège ses enfants, qui le tire vers le haut avec un horizon clair », a conclu Dramane Dembélé. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here