Election présidentielle 2018 : Dramane Dembélé investi candidat du front pour le redressement de l’Adema Pasj le vendredi dernier

11
Six jours après le soutien négocié du comité exécutif de l’Adema à IBK, le front pour le redressement de l’Adema a investi Dramane Dembéle candidat du parti à l’élection présidentielle du 29 juillet. Cette cérémonie à laquelle beaucoup de leaders des partis politiques, des acteurs de la société civile, des leaders d’opinion… ont participé, a eu lieu le vendredi 25 mai 2018 au Mémorial Modibo Keita. Ils étaient tous présents, ces militants de l’Adema qui ont toujours défendu la candidature interne de leur parti. Ils voient en Dramane Dembélé non seulement comme un sauveur du parti mais aussi un modèle de leader politique à suivre. A leur nom, Modibo Traoré a, dans son intervention, dénoncé avec la dernière rigueur le comportement peu orthodoxe des leaders de l’Adema et félicité Dramane Dembélé pour le respect des textes du parti. A ses dires , Tiemoko Sangaré et ses compagnons ont violé les résolutions de la 15èmeconférence nationale de l’Adema qui prévoient la candidature interne du parti. Cette candidature interne est, selon lui, une exigence pour le parti. La décision du soutien à IBK est une trahison du parti par ses leaders selon le porte-parole de SOS Adema. « Ils ont distribué 2 millions à chaque délégué à la 3ème conférence extraordinaire pour soutenir IBK », a-t-il révélé avant d’ajouter que « l’Adema ne sera pas un fonds de commerce pour quelqu’un ».Avant de terminer, Modibo Traoré dira que même si leur candidat n’ira pas au 2ème tour, l’Adema ne soutiendra pas IBK ; elle va voter pour son adversaire. Pour sa part, le président du mouvement des jeunes du parti a félicité le candidat Dramane Dembélé pour avoir accepté le choix de la base avant de promettre qu’ils se battront pour son élection à la magistrature suprême. Le président des jeunes a aussi précisé que l’Adema ne soutiendra pas IBK. « On ne va jamais accompagner quelqu’un qui n’a pas le soutien total de son propre parti politique. On va voter contre IBK parce que son bilan a été négatif .On ne va voter pour IBK parce qu’il a placé l’intérêt de sa famille au-dessus de l’intérêt commun … », a-t-il précisé. Le candidat idéal que la jeunesse cherche est bien Dramane Dembélé, selon lui. A son tour, le candidat investi du front pour le redressement de l’Adema Pasj a exprimé sa déception de la décision du comité exécutif du parti. Pour lui, les leaders du parti ont trahi la base. « J’ai entendu, senti, ressenti nos cris d’indignation. Oui, nous sommes indignés ; ils ont une culture de méprise mais nous disons que l’heure de la maturité a sonné », a-t-il laissé entendre. Pour Dramane Dembélé, le défi, c’est de prendre le flambeau et qu’il est prêt à le prendre. Il affirme avoir entendu l’appel de ces milliers de militants qui réclament sa candidature. « Oui je suis candidat. Oui j’accepte la mission avec un nouveau pacte social et solidaire », a-t-il déclaré avant d’inviter ses partisans à se battre pour son élection à la magistrature suprême. Présent sur lieu, le porte-parole de CDR, Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath a salué la décision courageuse des militants de l’Adema qui se sont battus pour la candidature interne. Pour lui, la candidature de Dramane est celle de la résistance. Ras bath a, enfin, expliqué aux militants de l’Adema les démarches que son collectif a entrepris il y a quelques semaines ; celles d’aller écouter le programme de tous les candidats à l’élection présidentielle excepté Boua, IBK. Boureima Guindo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here