ADEMA-ASMA-APR-PS Yeleen Kura-MIRIA-RDS-UMRDA-UDD et 60 autres : Tous derrière IBK !

11
Le 29 juillet 2018, jour du 1er tour de l’élection présidentielle, le président de la République sortant, El Hadj Ibrahim Boubacar Kéïta, candidat à sa succession pour un second et dernier mandat, ne sera pas seul face à la Coalition pour l’Alternance et le Changement. Contrairement à 2013, il sera soutenu, dès le 1er tour, par près de 70 partis politiques regroupés au sein d’une vaste alliance politique. Après une première rencontre publique le dimanche 6 mai 2018 au palais de la culture Amadou Hampâté Bâ, les responsables de ces partis politiques étaient réunis, le samedi 26 mai 2018, pour formaliser leur alliance et peaufiner leur stratégie afin de relever le défi de la réélection du président Ibrahim Boubacar Kéïta. Le président IBK n’a pas encore dit son dernier mot quant à sa détermination à rempiler pour un second et dernier mandat à partir du 4 septembre prochain. En plus de son parti (le RPM), première force politique du pays, ses adversaires politiques devront en découdre avec 67 autres partis politiques pour voir les portes du palais de Koulouba s’ouvrir à eux. Parmi ces partis politiques, figurent, entre autres, l’ADEMA (3ème force politique du pays) de Tiémoko Sangaré (ministre), l’ASMA de Soumeylou Boubèye Maïga (Premier mnistre), l’APR de Oumar Ibrahim Touré (ministre-Commissaire à la Sécurité alimentaire), le PS Yeleen Koura de Amadou Koïta (ministre, Porte parole du Gouvernement), le MIRIA de Mamadou Kassa Traoré, le PSDA d’Ismaël Sacko, le RDS de Younouss Hamèye Dicko, l’UM-RDA d’Ibrahim Bocar Bah, l’UDD de Tiéman Hubert Coulibaly (ministre), le PCR d’Ousmane Ben Fana Traoré, le PDES de Mohamed Dibassy. Après les promesses faites lors des premières assises de la session du Comité central du Rassemblement pour le Mali (RPM), le 6 mai dernier, ces partis politiques étaient réunis, le samedi 26 mai 2018, à l’hôtel Maeva Palace pour formaliser leurs soutiens à la candidature du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta pour un second mandat dès le 1er tour de l’élection présidentielle prochaine. Dans le document paraphé, les partis politiques signataires (au nombre de 68) de l’alliance politique et électorale en faveur de la candidature d’IBK dénommée « Ensemble pour le Mali » (EPM), se fixe les objectifs suivants : soutenir la candidature de SEM Ibrahim Boubacar Kéïta dès le 1er tour de l’élection présidentielle de 2018 en vue de sa réélection ; s’approprier, assumer et défendre le bilan du 1er mandat de SEM Ibrahim Boubacar Kéïta ; capitaliser et consolider ensemble les acquis de l’œuvre de redressement national entamée pendant la mandature 2013-2018 ; unir leurs forces pour la mise en œuvre d’un programme commun de gouvernement sur la base du socle des valeurs communes précédemment citées ; assurer aux populations les moyens de leur promotion professionnelle et sociale. « Les partis politiques de l’alliance EMP pour assurer la réélection de SEM Ibrahim Boubacar Kéïta à l’élection présidentielle de 2018 et avoir la majorité parlementaire confortable en vue de l’exercice partagé du pouvoir, s’engagent à élaborer et mettre en place : une stratégie électorale efficace pour l’élection présidentielle de 2018 ; une stratégie de candidature concertée ou commune pour les élections législatives, régionales et locales ; une coordination des structures en charge des élections pour le suivi de tout le processus électoral ; un programme commun de Gouvernement ; un organe de concertation, d’échanges et de propositions avec le président de la République pour une gouvernance partagée », peut-on lire dans le document signé par les présidents des partis politiques de la Convention de la Majorité présidentielle. Les partis politiques de l’alliance « Ensemble pour le Mali », décident, aussi, de conjuguer leurs efforts en vue d’atteindre les objectifs ci-dessus définis et principalement la réélection du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. « Pour ce faire, ils s’engagent à utiliser leurs moyens humains, matériels et financiers dans le strict respect de la légalité, dans la cohésion et dans la loyauté, organiser un campagne d’information et de sensibilisation auprès de leurs militants et sympathisants sur le bien-fondé de l’alliance « Ensemble pour le Mali », adopter une annexe comprenant une stratégie électorale et un programme commun de gestion du pouvoir et définissant les différents règlements et modalités concourant à la réussite de leur actions communes, dans l’union, la cohésion et la fraternité », mentionne le document. L’alliance « Ensemble pour le Mali »est ouverte à tout parti politique qui partage ses idéaux, ses valeurs, ses principes et ses objectifs. Youssouf Z KEITA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here