La CODEM s’affranchit de la CMP : Housseini Amion Guindo candidat à la présidentielle

25
L’ancien ministre des Sports et de l’Education Nationale, Housseini Amion Guindo a été désigné, ce week-end, candidat de son parti, la CODEM, à l’élection présidentielle de juillet prochain. Après plusieurs mois d’hésitation et de polémique, le parti CODEM (Convergence pour le Développement du Mali), s’est enfin décidé. Son président Housseini Amion Guindo est candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. C’est la conclusion de la 3ème conférence nationale du parti tenue le samedi 26 mai au Pavillon des Sports du Stade Modibo Keïta. Quatrième force politique du pays et allié du pouvoir, plusieurs de ses cadres dont deux députés ont récemment vidé la barque. Des départs liés en partie, au choix du parti de s’affranchir de la tutelle de la majorité présidentielle pour présenter un candidat en 2018 contre le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta. Mais le parti de l’ancien ministre des Sports puis de l’Education Nationale, Housseini Amion Guindo, adopte jusque-là, une position souple. Devant les militants et les délégués, son candidat a exprimé sa reconnaissance au régime en place et précisé qu’il n’y a aucun différend entre lui et le président Ibrahim Boubacar Keïta. Sur la situation sécuritaire du pays et l’organisation de l’élection présidentielle, Housseini Amion Guindo s’est alarmé. « Il est urgent d’accélérer la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation nationale en ayant comme priorité, le retour effectif des forces de sécurité, de l’administration, de la justice, des services sociaux dans les zones désertées et en faisant en sorte que l’Etat malien fonctionne de nouveau dans ces zones au service des citoyens », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « ce retour de l’Etat doit être un objectif cardinal pour les autorités en vue des prochaines élections présidentielles ». Solo Minta Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here