Ousmane Chérif Madani Haidara à propos de la présidentielle : “Nous demandons au bon Dieu de donner le pouvoir à celui qui incarne l’intérêt du Mali”

2551
En vue de partager les recommandations issues des journées de réflexion sur le conflit intercommunautaire qui qui sévit au centre du pays, une délégation composée des membres du groupement des leaders spirituel du Mali, des chefs coutumiers et traditionnels conduite par Ousmane Chérif MadaneHaidara, président du groupement et non moins guide spirituel des Ançars, a rencontré mercredi 23 mai, au cabinet du chef de l’opposition les responsables de l’opposition, avec à sa tête le chef de file de l’opposition l’honorable Soumaila Cissé. Deux points étaient à l’ordre du jour de cette rencontre notamment le conflit intercommunautaires et l’élection présidentielle à venir. Après les mots de bienvenue du chef de file de l’opposition, le chef de la délégation, Chérif Ousmane MadaneHaidara, non moins guide spirituel des Ançars et Président du groupement des leaders spirituels du Mali, a pris la parole pour expliquer l’objectif de la visite. Pour le Président du groupement des leaders spirituels du Mali, « au regard du conflit Peulhs – Dogon au centre du pays, il était difficile pour tout citoyen surtout les leaders religieux et chefs coutumiers et traditionnels de rester indifférent. D’où la tenue de deux jours de réflexion sur le sujet du 13 au 14 mai dernier en vue d’un dialogue direct entre les acteurs pour étudier les causes et faire des recommandations pour que cela ne se reproduise dans notre pays. » S’agissant des échéances électorales à venir, l’invité du jour, au nom de sa délégation, dira que le pouvoir appartient au bon Dieu et qu’il ne l’accordera qu’à celui qui porte l’intérêt du Mali tout en appelant les acteurs politiques à tout mettre en œuvre pour des élections apaisées transparentes et crédibles car, selon lui, « le Mali nous appartient à tous et nous avons l’obligation de le protéger ». Il n’a pas manqué de lancer un message aux forces étrangères présentes au Mali. « Nous demandons à tous ceux qui sont venus aider le Mali de tout mettre en œuvre pour que les parties qui échappent au contrôle de l’Etat malien lui reviennent. » Il a également salué le respect et le sens de l’écoute dont l’opposition surtout son chef de file ont fait montre vis-à-vis des leaders religieux ainsi que les actions posées allant dans le sens de la stabilité du pays. Le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaila Cissé, a salué l’initiative du groupement des leaders spirituels du Mali et rappelé par la même occasion le rôle que les leaders religieux ont joué et continuent à jour pour l’apaisement du climat social et la stabilité du pays. Il assuré ses visiteurs que l’opposition fera tout son possible pour étudier les recommandations et leur donner une suite favorable. Quant à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain, Soumaila Cissé a été on ne peut clair : « nous sommes pour la tenue de l’élection présidentielle crédible et transparente pour éviter à notre pays de connaître une autre crise et nous sommes prêts à respecter quiconque aura la chance de conduire la destinée du pays ; critiquer s’il y a lieu pour l’intérêt du Mali car le Mali nous appartient à tous. », a martelé le chef de file de l’opposition. Il faut noter que la rencontre s’est déroulée en présence des imams, chefs coutumiers et traditionnels venus de tous les quatre coins du Mali sans oublier certains leaders de l’opposition dont TiebléDramé du PARENA, Amadou Thiam de l’ADP – Maliba entre autres. La remise du document contenant les recommandations du forum et la Fatiha ont mis fin à la rencontre. Mamadou Nimaga Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here