Présidentielle 2018 : Tiébilé Dramé promu directeur de campagne de Soumi

32
Le Parti pour la renaissance nationale (Parena) appelle à voter dès le premier tour Soumaïla Cissé candidat de l’URD. Son président Tièbilé Dramé sera l’un des hommes forts qui dirigera la campagne du chef de file de l’opposition. C’est officiel, le parti du Bélier blanc ne présentera pas de candidat à l’élection présidentielle de juillet prochain. Il a appelé à voter dès le 1er tour Soumaïla Cissé. Cette décision du parti est issue de son 2e conseil national extraordinaire, tenu au Palais de la culture les 25 au 26 mai 2018. En effet après un diagnostic minutieux de la situation politique nationale, le conseil a décidé d’adopter la stratégie de la constitution d’une large coalition pour battre le candidat sortant afin d’éviter au Mali davantage d’épreuves et de souffrances. Considéré comme l’un des artisans de l’échec du projet de révision constitutionnelle et initiateur de la Coalition pour l’alternance et le changement dont le manifeste a été signé le 29 avril 2018, Tiébilé Dramé était le possible candidat du parti pour cette échéance électorale. Mais lui et son parti ont fini par s’inscrire dans la démarche cohérente y égard à la signature du manifeste conduisant les partis politiques de l’opposition dans une dynamique d’alternance. En grossissant le rang de l’électorat de l’URD dès le 1er tour, Tiébilé Dramé se positionne comme l’un des hommes forts qui dirigera la campagne de Soumaïla Cissé. En effet aussitôt cette déclaration de soutien, le chef de file de l’opposition a affirmé à la presse que Tièbilé jouera un grand rôle dans la direction de sa campagne. Selon lui le président du Parena proposera, orientera, conseillera bref coordonnera toutes activités de sa campagne. Tout en reconnaissant les valeurs de l’homme, le chef de file de l’opposition a remercié les militants et militantes du Parena et affirmé que c’est grâce à lui que le Mali a pu organiser les élections de 2013 avec l’accord d’Ouagadougou qui pour lui a malheureusement conduit à l’élection d’Ibrahim Boubacar Kéita à la tête du pays. Zoumana Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here