Bitumage de la route Kwala-Nara : la jeunesse de Nara gagne son pari

6
Mobilisée depuis quelques semaines autour du collectif «Tous pour Nara», la jeunesse de Nara, de l'intérieur comme de l'extérieur, a gagné le pari de l'organisation de sa marche pacifique du jeudi 24 mai 2018. En effet, prévue pour 9 heures, la jeunesse a commencé à se réunir dès 7 heures du matin devant le domicile du chef de village. Malgré le fait que le maire n'ait signé l'autorisation qu'en milieu de journée, les jeunes ont eu le temps de mener une communication ciblée pour atteindre leurs cibles. La délégation de la Coordination venue spécialement de Bamako, pour la circonstance, a tenu un plateau d'informations sur Ouagadou FM avec les responsables locaux et ont lancé un appel à la mobilisation sans compter sur le dispositif B2B activé par l'équipe digitale sur les réseaux sociaux sous la direction de Benkoro Sangaré, bénévole au nom du Front Patriotique pour «soutenir le collectif tout comme ils soutiennent toutes les associations et toutes les actions qui vont dans le sens de l'amélioration des conditions de vie et de sécurité des Maliens et de la stabilité du pays», nous a confié son président Boubou Doucouré, lui- même originaire du cercle de Nara, précisément de la Commune de Goumbou. Pour M. Dienfaga, membre de la Coordination et Soumaré, présidant des jeunes de Nara, véritables artisans de toute cette mobilisation, «le plus important pour nous (Diefaga) était de montrer notre mécontentement et notre indignation aux autorités et demander à tous les originaires de Nara, où qu'ils soient, à tous les habitants de Nara, de nous rejoindre dans ce combat qui sera le dernier Inch'Allah car tant qu'il n'y aura pas la route, nous continuerons de plus en plus. Ce sont des milliers de jeunes qui ont transporté des banderoles et haut-parleurs qui ont été reçus par le préfet qui peine à convaincre. Selon des informations dignes de foi, la jeunesse du cercle n'avait jamais autant mobilisé, en moins de 24 heures, sans compter que les ressortissants à Bamako et à l'étranger ont fait des dons substantiels financiers pour soutenir, pas seulement la marche, mais tous les efforts du collectif car nous sommes sûrs désormais que leur intention collective pour Nara est saine et sans équivoque», nous a confié l'un d'eux qui a voulu garder l'anonymat. En tout cas, le collectif a décidé de poursuivre ses actions jusqu'à nouvel ordre et la décision pour la suite sera prise, comme d'habitude, en assemblée générale et en parfaite symbiose avec la jeunesse naroise de Bamako. Affaire à suivre. BAD Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here