Inculpés d’assassinat et complicité d’assassinat : L’assassin en fuite, le complice Mahamadou Fomba écope 5 ans de prison.

3
Une affaire d’assassinat et complicité d’assassinat a été tirée au clair par la Cour d’assises de Bamako lors de son audience d’hier, mardi 29 mai, et l’accusé principal Mahamadou Fomba a été situé sur son sort. Âgé de 33 ans, cultivateur domicilié à Sakoro, Cercle de Dioïla, Région de Sikasso a écopé 5 ans de prison ferme pour complicité d’assassinat. L’ordonnance de mise en détention date du 26-10-2016. Selon le libellé de l’affaire à partir de l’Arrêt de mise en accusation et de renvoi devant la Cour d’assises, c’est courant octobre 2016, le Chef de village de Sakoro (Cercle de Dioïla, Région de Sikasso) provoquait une rencontre suite au comportement d’Oumar Fomba. Ce dernier s’est installé dans un hameau de culture, près du village de Sakoro, et s’en prenait aux bétails qui rôdaient autour ou entraient dans son champ. C’est ainsi qu’il tua plusieurs bœufs appartenant aux paysans. À la fin de la rencontre, le Chef de village envoya des émissaires aux nombre de 4 personnes pour dire à Oumar Fomba d’arrêter immédiatement ses pratiques. L’objectif même de la rencontre consistait de lui dissuader afin qu’il arrête de telles pratiques. Avant l’arrivée des émissaires du Chef de village dans le hameau d’Oumar Fomba, son frère Mahamadou Fomba le regagnait en lui informant de la tenue d’une réunion et ensuite lui enjoindre d’en finir avec tous ceux qui feront partie de la mission du Chef de village. Sans rien chercher à comprendre, Oumar Fomba décida d’appliquer à la lettre les instructions de son frère Mahamadou Fomba. Ainsi, dès qu’il a aperçu les émissaires se diriger vers son hameau, sans chercher à comprendre, il ouvrit le feu dans leur direction et une balle a atteint alors un des émissaires, un nommé Amara Fomba, qui a rendu l’âme sur place. Les frères Oumar et Mahamadou Fomba ont pris alors la fuite pour disparaitre dans la nature. Selon l’article 24 du Code pénal, « seront punis tout complice d’une action qualifiée de crime ou de délit, ceux qui par dons, promesses, menaces, abus d’autorités ou de pouvoir, machination ou artifice coupables, conseils, injonction auront provoqué cette action ou donné des instructions, d’indications, renseignements pour la commettre ; ceux qui auront procuré des armes, des instruments ou tout autre moyen qui aura servi à l’action sachant qu’ils devraient y servir… » Ces faits sont prévus et punis par les articles 199 et 24 du code de procédures pénales pouvant donner lieu à l’application des peines criminelles. Reconnu coupable avec des circonstances atténuantes à l’instruction définitive au prétoire, Mahamadou Fomba a été condamné à 5 ans de réclusion. Il n’y avait pas de partie civile dans cette affaire. De ce fait, la Cour n’y pouvait rien. Mohamed BELLEM : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here