Présidentielle du 29 juillet : Habib Dembélé dit Guimba national dans les starting-blocks

17
Habib Dembélé dit «Guimba national», comédien et écrivain malien, est dans les starting-blocks pour la présidentielle du 29 juillet prochain. Il a donné à cet effet une conférence de presse, le samedi 26 mai, au palais de la culture. Après sa première tentative en 2002, la star de la comédie malienne, Habib Dembélé, se lance encore dans la course pour la présidentielle du 29 juillet prochain. Il a annoncé sa candidature devant un parterre de journalistes. Les échanges avec les journalistes ont porté sur des questions relatives au paiement de la caution, au parrainage, à la crise du Nord et à son projet de société. En répondant à la question relative au paiement de sa caution de 25 millions de Fcfa et le parrainage, Habib Dembélé pense que, parmi les élus, qu’ils soient des députés ou des conseillers municipaux, il y en a des démocrates qui vont lui permettre de participer au débat démocratique en lui donnant leur signature. «Je profite de cette occasion pour solliciter tous les vrais démocrates que je suis candidat. J’en appelle à tous les élus qui sont démocratiques de faire en sorte que je puisse avoir leurs signatures». Selon Guimba National, sa caution a été payée en 2002 par le Pr. Maguiraga qui était lui-même candidat. «Pour cette année, nous avons essayé de parler avec un certain nombre d’opérateurs économiques pour avoir la caution de 25 millions de Fcfa. Nous n’avons pas voulu démarcher les politiques par crainte qu’ils nous demandent au retour de voter pour eux au 2ème tour», a-t-il poursuivi. Est-ce que Guimba national estime que le régime actuel a échoué, et est-ce pour cela qu’il est candidat ? «Il y a beaucoup de grogne. Mais nous avons dit que nous allons faire une campagne civilisée sans insulter personne. Ce que nous avons décidé de faire, c’est de pouvoir répertorier les problèmes du Mali qui sont connus par tous les Maliens. On ne va pas se préoccuper de ce qui a échoué ou n’a pas échoué», a répondu Habib Dembélé. En ce qui concerne la question de ce qui va changer avec Guimba National, il déclare : «ce qui va changer avec moi, c’est parce que je ne suis pas politique. Le fait que je ne sois pas politique va faire en sorte que ça change, parce que toutes les grognes qu’on attend aujourd’hui, c’est contre les politiques. Nous sommes en train de faire notre programme qui sera enregistré dans une vidéo pour pouvoir le mettre à la disposition de tout le monde». Et la star de la comédie malienne d’indiquer que, déjà, la justice et la presse sont deux choses indispensables pour le développement du Mali. À propos de la résolution de la crise du Nord, s’il est élu président de la République, le conférencier promet de régler le problème du Nord dans son programme dont il a voulu faire l’économie par crainte qu’il ne soit volé par d’autres candidats. Par ailleurs, Guimba National a indiqué qu’il a vu le manifeste du Collectif pour la défense de la République (Cdr) de Ras Bath, qui est un document extraordinaire. Il a fait savoir qu’il ne signera pas le document, car, selon lui, tous ceux qui s’engagent à signer ce manifeste se verront dans l’impossibilité de le pratiquer. «C’est un document complet pour le Mali. C’est comme une carte d’identité nationale. Un très beau travail», a ajouté le conférencier. Au sujet de la sécurité du pays, Habib Dembélé estime qu’il faut évidement donner les moyens et renforcer les services de renseignement, mais aussi de faire régulièrement une mise à jour des formations à l’intention des militaires. Il a évoqué la question de notre culture et valeurs sociétales, qui, selon lui, sont essentielles pour notre pays. Pour Guimba national, la première des choses que nous possédons comme force, c’est notre volonté, notre dynamisme, notre intelligence, notre engagement et notre sincérité. Diango COULIBALY Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here