Présidentielle 2018 : « IBK ne gagnera ni au premier tour, ni au second tour encore moins au troisième tour », dixit Tiebile Drame

0
A la faveur de la conférence de presse tenue, le mardi 29 mai 2018 dernier à la maison de la presse, les leaders de l’opposition ont mis en garde le pouvoir contre toute tentative de fraude. Pour montrer leur détermination ils entendent organiser une grande marche le 2 juin 2018 à partir de la place de la liberté. Dans la foulée le directeur de campagne du candidat Soumaila Cisse et leader du PARENA Tiebile Drame a déclaré qu’IBK ne passera ni au premier, ni au second tour encore moins au troisième tour. Selon, les leaders de l’opposition le pouvoir en place s’apprête à organiser une fraude massive envie d’arracher la victoire au peuple. Pour parer à toute éventualité, ils entendent organiser une grande marche le 2 juin prochain. Avant , le début de la conférence proprement dite un manifeste a été lu par Djime Kanté pour dénoncer les abus de langage du président IBK qui commence a agacé le peuple malien. Dans son intervention Tiebilé Dramé ne s’est pas plié en quatre pour dénoncer ce qui se trame en coulisse pour la réélection du président le plus controversé de l’ère démocratique. Pour le chef du parti du bélier blanc, la logique voudrait que le président IBK jette l’éponge parce qu’il a échoué. Mais à la grande surprise de tous il a décidé de se porter candidat. Pour Tiebile il s’agit de barrer la route au Jean bedel Bokassa malien. Dans son intervention le guide Ras Bath dira que Boua s’est porté candidat contre sa volonté car il est pris en otage par sa famille. Pour lui urge de sauver le président IBK des griffes des prédateurs qui l’entourent. Selon le fils l’ancien Ministre de la justice les joutes verbales du président IBK ont une signification. Pour lui le président est la première institution du pays, pour cela il ne doit pas répondre à toutes les provocations. Et, le guide du CDR de dire qu’il faut impérativement une alternance pour sauver le Mali qui depuis l’arrivée d’IBK au pouvoir est miné par la corruption, la gabegie, la gestion patrimoniale du pouvoir. Pour le fils de Bathily, il faut libérer l’ORTM qui est en passe de devenir la propriété du pouvoir. Pour ce qui est de l’organisation des élections l’honorable Amadou Thiam a indiqué que toutes les propositions formulées par l’opposition ont été rejetées par le pouvoir. En effet l’opposition a proposé, le comptage public des enveloppes et le débat télévisé entre les deux candidats finalistes. Ce qui a été rejeté par la majorité. Pour Habib Dembele dit Guimba national la démocratie est un acquis que personne ne peut arracher. Pour le représentant du parti SADI, une réélection d’IBK signifiera la fin du Mali. Pour Tiebilé Drame IBK ne gagnera ni au premier tour, ni au second tour encore moins au troisieme tour. Badou S. Koba Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here