Contrat-Plan Etat-ADRS : Des engagements exécutés à hauteur de souhait

17
La salle de conférence du PDRIK de Kita a abrité le 30 mai dernier, les travaux de la deuxième session du Comité de suivi du contrat-plan Etat-Agence pour le développement rural de la vallée du fleuve Sénégal (ADRS), exploitants agricoles. La rencontre était présidée par Djakaridia Dembélé, président du comité de pilotage de l’ADRS. Rappelons qu'en 2015 l'Agence pour développement rural du fleuve Sénégal a signé un contrat-plant avec l'Etat, les exploitants agricoles. Ce document contenait des engagements de la part des différentes parties à l'accord jusqu'en 2018. Arrivé à son terme, les parties se sont retrouvées pour la deuxième fois, afin d'évaluer ce qui a été réalisé dans le cadre de ces engagements de la part de chacun. Notamment par rapport à l'évaluation de l'emploi de ce Contrat-Plan, son évaluation finale et en même temps pour procéder à la lecture du nouveau Contrat-plan. Étaient inscrits à l'ordre du jour des travaux de la journée : l'examen entre autres, du procès-verbal de l'État d'exécution des recommandations issues de la première session, de l'exécution des engagements de l'an III du contrat-plan 2015-2017 et du rapport de synthèse sur l'exécution des trois ans du contrat, ainsi que l'examen préliminaire du projet du nouveau contrat-plan 2019-2021 Après les mots de bienvenue du maire de Kita, le président de séance, Djakaridia Dembélé a, dans son mot d'ouverture de la cérémonie, planté le décor en rappelant l'objectif de la rencontre. > a t-il dit. Il également salué les efforts des trois acteurs impliqués dans le projet. «Permettez-moi d’exprimer aux partenaires techniques et financiers, au gouvernement, et à l’ADRS les reconnaissances des autorités pour leurs efforts de tous les temps ». Avant de poursuivre, « il faut espérer que des travaux sortiront des recommandations et des résolutions qui permettront à l’ADRS de surmonter ses difficultés pour une meilleure réalisation de ses objectifs ». A sa suite, le directeur général de l'ADRS, Oumar Berthé, a fait le point sur l'état d'exécution des engagements du Contrat-Plan par chacune des parties. Du côté de l'État, Oumar Berthé dira que l'ensemble des engagements pris par ce dernier ont été exécutés à souhait. >. Et Oumar Berthé d’ajouter : > S'agissant des recommandations, dira Oumar Berthé, le Comité a décidé, entre autres, de donner un coup de pouce à l’implication des femmes dans les différentes activités ; de booster la production qu'il y'ait une quantité nécessaire de semences sur place, afin d'éviter d’aller toujours chercher ailleurs et faire un suivi régulier. Quant au deuxième Contrat-Plan qui va démarrer, les responsables de l’ADRS ambitionnent de renforcer les acquis. « Pour le deuxième Contrat-Plan, nous envisageons la poursuite des mêmes activités, mais en mettant surtout un accent particulier sur les aménagements hydro-agricoles, notamment, les périmètres avec maitrise totale de l’eau, l’aménagement des bas-fonds ; l’aménagement des PTM, en faveur des femmes pour favoriser le maraichage et la construction des infrastructures de désenclavement telles que les routes >> a souligné le directeur de l'ADRS. La visite des bas-fonds à Baliani, localité située à une dizaine de kilomètres de Kita, où l'ADRS et ses partenaires ont réhabilité en 2017 le système Mohamed Naman Keita Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here