Rentrée économique : Le CNPM prend la tête du développement économique du Mali

2
La 2e édition de la rentrée économique du Conseil national du patronat du Mali (CNPM) a eu lieu ce mardi. Il s’agissait, pour les acteurs du secteur privé et le gouvernement, d’échanger sur les voies et moyens de faire du secteur privé l’un des moteurs du développement économique et de la restauration de la paix au Mali. Placée sous le haut patronage du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, cette 2e édition de la rentrée économique du CNPM était placée sous les thèmes “Caisse de dépôt et de consignation” et “la labélisation des entreprises”. Elle se positionne comme un espace d’échange entre les acteurs du secteur privé, à travers le CNPM, et le gouvernement en vue d’améliorer la collaboration entre les deux parties et donner un vecteur montant à l’économie du Mali. Ce cadre d’échange est en bonne voie, selon président du CNPM, Mamadou Sinsi Coulibaly, en témoigne la présence du président de la République à cette cérémonie et son adhésion à cette initiative. La tenue de cette journée permettra d’ouvrir les grands chantiers pour la relance économique du pays. C’est pourquoi le président du CNPM voit dans le développement du secteur privé l’un des facteurs de restauration de la paix. Le premier thème est la manifestation de la volonté du secteur privé malien de disposer de financement pour faire ses preuves dans un monde libéral tel que le nôtre. Quant au second, il permettra de mieux gérer les bases de la catégorisation des entreprises au Mali. Le président du CNPM n’a pas manqué de saluer l’engagement du département de l’Economie et des Finances pour ses efforts visant à améliorer la relation entre le secteur privé et le gouvernement. Le ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, a profité de cette 2e rentrée économique du CNPM pour faire le point de l’état d’exécution des propositions de la première édition. Sur une vingtaine de propositions de mesures en 2017 pour développer le secteur privé malien, 17 ont été retenues et validées par le comité de suivi, qui sont, entre autres, l’amélioration de la gouvernance, l’allègement des procédures administratives, la gestion des commandes publiques, la réduction de la TVA, etc. Sur les points retenus par le comité, cinq sont exécutés et le reste en cours d’exécution, a informé le ministre Cissé. Il a aussi assuré le CNPM de la pertinence des thèmes choisis et que le gouvernement ne prend pas à la légère de la préoccupation des entrepreneurs maliens. Le président de la République a réitéré l’engagement du gouvernement en faveur du secteur privé malien tout en rappelant son rôle de premier plan dans le développement socioéconomique et la restauration de la paix. Il a invité les acteurs du secteur privé au paiement régulier des impôts et à la création d’emplois surtout chez les jeunes. Youssouf Coulibaly

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here