Rupture du jeûne à Bamako : La générosité saoudienne au service des fidèles musulmans

21
Ce sont plus de 2200 fidèles musulmans, acceptant d’observer le jeûne, au nom d’Allah, qui bénéficient de cette action solidaire du Roi Salmane, pendant ce mois béni de Ramadan L’Arabie Saoudite, de par sa grandeur dans la pratique de la religion du Prophète Mohamed (PSL) et surtout une coopération nourrie et entretenue avec les pays frères musulmans, vient d’initier une action. Laquelle consiste à préparer et servir des repas aux fidèles jeûneurs pendant le mois de carême. Ainsi, pour mieux atteindre les groupes cibles, n’ayant pas de moyens pour assurer une rupture du jeûne digne de ce nom, la commission d’organisation a retenu quelques endroits de Bamako. Ainsi, tout au long de ce mois de carême, des plats sont partagés et servis dans la mosquée du Roi Faysal Ibn Abdel Aziz, sise à l’ACI 2000, au cœur de la Bamako. Autres destinations : la Grande mosquée et la prison centrale de Bamako. Pour une meilleure coordination de cette action salvatrice, le ministère des Affaires islamiques, d’Arabie Saoudite, a dépêché à Bamako, un émissaire du nom de Cheikh Ahmed Salamah. Ce dernier, par le biais de l’ambassadeur saoudien accrédité dans notre pays, SEM Massoud Al-Harithi s’occupe de la mise en œuvre sur le terrain d’une telle action pleine de signification. Cette aide, permet aux fidèles musulmans de passer un bon mois de Ramadan dans la quiétude et surtout dans une stabilité alimentaire souhaitée. La nourriture est préparée à la grande Mosquée de Bamako, avant d’être transportée dans les lieux indiqués. Pour ce faire, des professionnelles de cuisine et une équipe de distribution sont engagées par la coordination mandatée par le Royaume saoudien. La nourriture servie aux fidèles musulmans se compose entre autres de : riz, viande, bouillie, jus de fruits, kénéliba, dattes et beaucoup d’autres denrées. Ces nourritures sont de la bonne qualité. Ce qui veut dire la sécurité sanitaire de ces aliments est garantie. C’est un régime alimentaire complet décerné aux fidèles musulmans pendant ce mois béni de Ramadan. Ce faisant, le riz, la viande, les pâtes alimentaires, les condiments, les dattes, le café et l'eau fraiche constituent ce présent royal. Ainsi, chaque soir, les repas bien préparés sortent à la chaine sur de grands plats, dans une coordination précise, en direction des mosquées et des autres lieux choisis comme les orphelinats et les centres d'accueil pour réceptionner le précieux présent. De même, la nourriture offerte par le serviteur des deux Saintes Mosquées à ses frères musulmans durant ce mois béni de Ramadan concerne évidemment les repas de rupture du jeûne qui sont cuisinés quotidiennement et distribués, entre autres, dans cette grande mosquée. C’est pourquoi, en entrant dans la mosquée, l'organisation et le dévouement des employés sautent aux yeux. Malgré le volume considérable des repas à préparer, tout marche comme sur des roulettes, chaque employé excellant dans son domaine, qu'il s'agisse des cuisiniers ou des équipes chargées de la logistique et de la distribution. Signalons que la mosquée du Roi Faysal Ibn Abdel Aziz de Bamako est ainsi devenue un phare pour la guidance, un rayonnement de savoir, une chaire prônant le bien et une icône des liens solides entre les deux pays frères, grâce au financement et à l'attention que les deux gouvernements lui portent. De l’avis des bénéficiaires interrogés, cette action d’Arabie Saoudite, à l’endroit des fidèles musulmans en besoin, est très salutaire. Elle permet à ceux qui n’ont pas les moyens de rompre le jeûne en toute simplicité, sans aucune gêne. Avant, certains croyants pour rompre le jeûne étaient obligés de s’endetter. Cette opération de rupture du jeûne initiée par ce grand pays, reconnu pour son engagement solidaire à l’endroit des pays pauvres, ne fait que renforcer leur croyance et leur foi en Dieu. Aussi, « de tels gestes contribuent à magnifier la grandeur de l’Islam dans le monde entier » ont-ils soutenu. Des projets en vue du Roi Salamane Pour ceux-ci, une compétition de lecture du Saint Coran se met également en place et devrait se tenir durant ce mois béni de Ramadan avec à la clé, des prix considérables offerts par le royaume d'Arabie Saoudite. La mosquée du Roi Faysal Ibn Abdel Aziz à Bamako est ainsi devenue un phare pour la guidance, un rayonnement de savoir, une chaire prônant le bien et une icône des liens solides entre les deux pays frères, grâce au financement et à l'attention que les deux gouvernements lui portent. Aussi, le Royaume d’Arabie Saoudite compte dans les brefs délais rénover et équiper la grande mosquée de Bamako, pour le plus grand bonheur des fidèles musulmans du Mali. Beaucoup d’autres actions sont en cours pour solidifier l’Islam dans notre pays. Diakalia M Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here