APM : le retour du bâton de la vengeance

8
Quoi qu’on dise, l’attitude du président des APM, Me Mohamed Aly Bathily à combattre le président IBK depuis sa déposition du Gouvernement a eu des répercussions fâcheuses au sein des APM. Son revirement contre le pouvoir en place a donné naissance à une rébellion des partisans du président IBK. Malgré son air serein et sa cote de popularité très élevée auprès du monde des paysans, Bathily souffre de sa séparation d’avec IBK. Il a perdu son autorité sur une bonne partie de sa famille politique, les APM, restés solidaires au président. D’ailleurs, il a échappébel à une tentative de destitution de la part de Boubacar H Bah, le Coordinateur des APM en commune VI du District de Bamako qui s’autoproclamait, le 7 avril 2018, comme président par intérim national des APM. « Les conférences communales sont fidèles aux statuts et au règlement intérieur des APM orientés exclusivement vers le soutien aux actions du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta. Les traitres ne sont pas ici, ils sont ailleurs, ils sont partis ailleurs pour faire autre chose ailleurs. Car, ne pas soutenir IBK, c’est fouler au pied les textes fondateurs des APM. Aujourd’hui, en fait, ils sont des Chefs d’état-major sans troupes. Nous leur souhaitons bonne chance dans leur aventure », disait à l’époque Boubacar H Bah. Alors, avec les APM, ce sera IBK et Me Mohamed Aly Bathily. Youssouf Z KEITA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here