Campagne agricole 2018-2019 : Le secteur semencier au cœur des débats

19
Au moment où l’Afrique en générale, et le Mali en particulier, cherche à retenir ses jeunes sur le continent, le secteur semencier représente une opportunité et une nécessité pour une agriculture performante. Du 31 mai au 02 juin les locaux de la direction des finances et du matériel du ministère de l’Agriculture ont abrité un atelier. Organisée par AfricaSeeds en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, la rencontre avait pour thème: « l’identification d’axes prioritaires d’intervention pour un développement durable du secteur des semences au Mali ». L’ouverture des travaux était présidée par le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, en présence du Directeur Exécutif d’AfricaSeeds, M. KouaméMiézan En effet, un secteur semencier performant est indispensable pour le développement de l’Agriculture. Selon le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, la rencontre vise à vulgariser la production, la multiplication et l’utilisation à grande échelle des semences améliorées et certifiées afin de booster la productivité à travers une intensification de la production vivrière et industrielle. Au Mali, précise-t-il, malgré de nombreux travaux déjà réalisés ou en cours sur le développement du secteur semencier à travers des programmes et projets, le niveau de performance du secteur demeure très préoccupant. « L’utilisation de seulement 35% environ de semence de qualité par les producteurs est peu pour permettre au secteur semencier de soutenir de manière effective la réalisation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la transformation de l’agriculture du pays », a constaté le ministre Dembélé. Ainsi, cet atelier devrait aboutir à des conclusions sur l’avènement d’une industrie semencière nationale dynamique et prospère pouvant contribuer efficacement à la réalisation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à la transformation de l’agriculture au Mali « La politique de développement Agricole au Mali telle que nous la voulons repose sur la modernisation de l’Agriculture Familiale. Nous sommes convaincus que la production et l’utilisation rationnelle des semences certifiées constituent des facteurs d’augmentation des rendements », indique Dr Nango Dembélé. Pour sa part, le Directeur Exécutif d’AfricaSeeds, M. KouaméMiezan, dira aussi que la disponibilité des semences et plants de qualité et leur accès par les producteurs constituent des conditions préalables au développement du secteur agricole en général, et à la réalisation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en particulier. « Dans nos réflexions et stratégies sur les semences, nous parlons de plus en plus de développement de l’industrie semencière. Il convient de savoir développer et exploiter le secteur semencier afin qu’il puisse jouer efficacement son rôle dans le développement social et économique de nos pays », souhaite-t-il. Pour lui, pour qu’il en soit ainsi, il est indispensable que les programmes semenciers nationaux soient mieux intégrés, cohérents et coordonnés, en tenant compte des besoins réels du pays en la matière à court, moyen et long termes. Adama DAO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here