Code des personnes et de la famille : Mahmoud Dicko et consorts apprécieront

10
Suite à une saisine de l’Apdf en 2016, à l’initiative de Fatoumata Siré Diakité, la Cour africaine des droits de l’Homme demande au Mali de revoir le Code des personnes et de la famille, en ce sens qu’il contient des dispositions « incompatibles avec le Protocole de Maputo et autres traités pertinents ratifiés par le Mali, notamment la Charte africaine des droits et du bien-être de l'enfant et la Convention des Nations Unies sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes ». En d’autres termes, les positions défendues par Mahmoud Dicko et consorts ne sont pas du tout acceptées par la Cour africaine des droits de l’Homme qui renvoie ainsi le Mali à ses engagements internationaux. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here