M. Atonio Gueterres: « Le peuple malien mérite cette paix … »

0
M. Atonio Gueterres, secrétaire général des Nations Unies a animé mercredi dernier une conférence de presse à l’hôtel Radisson de Bamako, marquant 2 jours de visite (29 et 30 mai dernier) dans notre pays, dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des Casques bleus au Mali. Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a été accompagné par les secrétaires généraux adjoints M. Atul Khare, chargé de l’appui aux Missions et M. Jean-Pierre Lacroix, chargés des opérations de maintien de la paix, ainsi que Mme Henrietta Fore, directrice exécutive de l’UNICEF. A son arrivée à Bamako, M. Antonio Guterres, a participé à la cérémonie d’hommage aux Casques bleus tombés en 2017 à la base opérationnelle de la MINUSMA. Là-bas, le secrétaire général de l’ONU a rendu un vibrant hommage aux soldats de la paix. Il a aussi salué l’initiative « Action pour le maintien de la paix » du chef de la MINUSMA qui interroge l’environnement hostile et imprévisible dans lequel opèrent les femmes et les hommes de la mission et qui a coûté la vie à plus de 170 d’entre eux, depuis le déploiement de la MINUSMA en 2013. « L’hommage que vous leur rendez en ce moment réchauffe assurément les cœurs de leurs compagnons que nous sommes et nous encourage de continuer à défendre encore, avec plus de détermination, les valeurs des Nations Unies pour lesquelles, ils ont consenti le sacrifice suprême », a commenté le secrétaire général des Nations Unies. M. Antonio Geuterres, a ensuite rencontré en début de soirée le président IBK au palais de Koulouba. L’essentiel de cet entretien a porté sur la paix, la sécurité, l’élection présidentielle, mais aussi le développement rapide du Mali. La journée a été clôturée par un diner offert par le chef de l’Etat à son illustre hôte. S’adressant à la presse M. Antonio Gueterres a salué l’hospitalité malienne qu’il qualifie d’admirable. Selon lui, il a échangé avec le président IBK de la façon dont les Nations Unies peuvent mieux appuyer les autorités maliennes dans la concrétisation de l’Accord pour la paix et la réconciliation, et la préparation des élections que tout le monde veut libres et transparentes dans les mesures de sécurité. A cela s’ajoutent, l’appui au G5 Sahel, la révision stratégique de la MINUSMA, tous les aspects de coopération entre la Mission et le Mali. « Le peuple malien est extrêmement généreux. Je rappelle toujours la manière dont les Maliens ont reçu les réfugiés d’autres pays. Je crois que le peuple malien mérite cette paix et ce développement », a conclu M. Antonio Gueterres. ‘’Nous avons trois chantiers importants’’ Au deuxième jour de sa visite dans le pays, le 30 mai dernier à Sévaré, dans le centre du Mali, M. Antonio Gueterres s’est entretenu avec les responsables du quarter général de la force G5 sahel. Là il a réaffirmé la solidarité des Nations Unies envers le G5. Le secrétaire général de l’ONU a aussi promis l’appui de son institution au cinq pays du Sahel qui mobilisent leurs troupes. « Dans notre projet de collaboration entre les forces G5 et les casques bleus, nous avons proposé des formes de financements assurés, garantis, qui puissent permettre à la force une planification sans difficulté de son action future. », a expliqué M. Gueterres avant d’attirer l’attention sur le volet sécuritaire et développement pour lutter contre le terrorisme. Toujours dans la région de Mopti, le secrétaire général des Nations Unies a également rencontré les autorités locales, le personnel des Nations Unies, ainsi que les représentants religieux et les associations de jeunes et de femmes. Au cours de cet entretien avec les forces vives de la région, M. Antonio Guterres a délivré 3 messages importants. « Nous vivons un moment-clé dans la vie du Mali. Nous avons trois chantiers très importants : la concrétisation totale des accords de paix d’Alger, les élections transparentes – c’est très important pour le renforcement de la démocratie – et le projet du gouvernement de sécurisation la région centrale », a-t-il signalé. En somme conclura le secrétaire général de l’ONU, sa visite au Mali est aussi une marque de solidarité à l’occasion du Ramadan. Djibril Kayentao Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here