Medias et elections : Studio Tamani et la Maison de la Presse pour une information électorale libre et indépendante

2
Comment les médias peuvent-ils contribuer à des élections transparentes, libres et indépendantes ? Studio Tamani et la Maison de la presse apportent la réponse dans une initiative citoyenne. Au cœur de leur préoccupation : l’accès à une information de qualité au public. Le partenariat scellé en début du mois de mai entre les deux structures vise à contribuer à libérer la parole pour les citoyens, les candidats et les autorités. L’objectif est de mieux informer sur le processus d’organisation des générales de 2018. Les journalistes face à leur responsabilité Dénommé « Programme Elections », ce partenariat consacre l’organisation d’une série de débats avec les acteurs du processus électoral et les différents candidats à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. Le premier numéro de cette série d’émission a été consacré au thème « Rôle des médias pour une élection crédible et apaisée ». Réunissant les représentants du patronat de la presse malienne, les éditorialistes et les reporters de médias, ce débat s’est inscrit dans le cadre des activités du 3 mai, marquant la célébration de la Journée internationale de la liberté de la presse. Quelle est la responsabilité des journalistes en période électorale ? Quel conflit entre l’économie de l’entreprise de presse et le respect de l’éthique et de la déontologie ? Comment concilier les enjeux économiques et l’indépendance et le professionnalisme du journaliste en période électorale ? Les échanges entre les journalistes ont permis d’ouvrir le débat sur une problématique aussi pertinente que d’actualité. Le deuxième numéro a porté sur la sécurisation du processus électoral. Il a lieu le vendredi 18 mai avec comme invité spécial le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général de division Salif Traoré. Comment va s’opérer le retour de l’administration dans les localités où elle est absente ? Comment sécuriser les fonctionnaires de l’Etat appelés à servir dans les localités sensibles ? Comment vont se dérouler les opérations de distribution des cartes d’électeurs ? Qu’en est-il du jour du scrutin ? etc. A ces questions et à bien d’autres, le ministre de la sécurité intérieur s’est livré volontiers à l’exercice démocratique dans un débat franc et direct avec les journalistes. Dans un troisième numéro de débat, la réflexion sera engagée sur les missions, les rôles et la complémentarité des structures chargées de l’organisation des élections au Mali. Programme en deux phases Le « Programme Elections » de Studio Tamani est une initiative citoyenne visant à contribuer au renforcement du processus électoral de 2018 pour des élections apaisées, libres et indépendante. « Notre rôle est de contribuer au renforcement de la culture de débat dans notre pays et de l’ancrage de la démocratie à travers ce programme », expliquent les initiateurs du programme. Celui-ci se présente en deux phases. La première consiste en l’organisation de débats avec les responsables de structures chargées de l’organisation des élections : la Délégation génération aux élections, DGE, la CENI, le Ministère de l’administration territoriale, ceux de la défense et de la sécurité, les organisations d’appui au processus électoral, etc. L’objectif est d’expliquer à chaque étape, le processus. La deuxième phase de ce programme est une « confrontation » avec les différents candidats à l’élection présidentielle. Chaque candidat passera dans le studio, expose son programme et détaille les différents axes. Deux journalistes seront face aux candidats, leur pose des questions sans complaisance dans un débat franc et direct. Chaque candidat aura le même temps de parole : 45 minutes, soit la durée de l’émission « Grand Dialogue » de Studio Tamani. Elle sera diffusée sur l’ensemble du réseau de 70 radios de Studio Tamani à travers le pays. La télévision privée « Renouveau TV » diffusera la captation vidéo, sans oublier la diffusion sur notre page Youtub. Le 29 juillet, jour du scrutin, une journée électorale est prévue. Le signal de Studio Tamani sera donné à l’ensemble des radios membres de l’URTEL (Union des radios et télévisions libres du Mali) pour une retransmission en direct des opérations de vote. L’ensemble des correspondants de Studio Tamani à travers le pays (y compris Kidal) seront mobilisés. Ils feront le point à chaque étape de la journée, donneront une information équitable, libre et indépendante aux auditeurs. La série de formations à leur intention sur notre Charte débutera le 4 juin prochain les correspondants de Kayes et Koulikoro et certains agents de Studio Tamani. Notre rôle est d’être un modèle de journalisme promis aux futures générations. Issa Fakaba Sissoko Studio Tamani Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here