Présidentielle : Ils sont en route pour Koulouba

5
Quatre nouveaux candidats sont en lice pour l’élection présidentielle. Il s’agit des anciens ministres, Dramane Dembélé et Housseini Amion Guindo, le député et président du Sadi, Oumar Mariko et de l’humoriste Habib Dembélé dit Guimba national. La présidentielle de juillet attire du monde : une vingtaine de candidats se présentent désormais. Parmi eux, l’ancien ministre, Housseini Amion Guindo, président du parti Convergence pour le Développement du Mali (CODEM). Il a déclaré son intention de briguer la magistrature suprême, au pavillon des sports du stade Modibo Keïta, le samedi 26 mai dernier, à l’issue de la Conférence nationale de son parti. Le candidat de la CODEM et les Partis Unis pour la République (PUR) prône l’alternance générationnelle. En effet, M. Guindo veut changer les choses. « Changer les choses », c’est aussi le slogan de Dr Oumar Mariko, président du Sadi, qui a été un moment compagnon de route du parti au pouvoir, avant de prendre ses distances. Le leader du Sadi a annoncé sa candidature au 6ème Comité central de son parti, le samedi 26 mai dernier, au centre de formation catholique de Niamana. Le candidat Oumar Mariko a parmi ses priorités la lutte contre la corruption, l’autosuffisance alimentaire et le règlement de la crise du Nord. En outre, le candidat Oumar Mariko propose aussi le développement de la police nationale et la création de la police municipale. Selon lui, Barkhane et G5 Sahel sont des forces indésirables dans notre pays. L’ancien leader estudiantin prône une véritable rupture avec la gouvernance de ces vingt dernières années. Il entend faire table rase de l’ancienne classe politique. Egalement, Dramane Dembélé s’est lancé dans la course malgré la décision du CE de l’Adema d’accompagner le président sortant, Ibrahim Boubacar Keita. Il a été investi, le vendredi 25 mai 2018, au Mémorial Modibo Keita, une candidature portée par le Front pour le redressement de l’Adema (FRA). Dramane Dembélé promet « incarner la refondation » de son parti afin de retrouver son identité et ses valeurs dans la perspective de sa reconquête du pouvoir. Autre nouveau candidat, l’humoriste Habib Dembélé, après sa première tentative en 2002, la star de la comédie malienne, Guimba national se lance encore dans la course pour la présidentielle du 29 juillet prochain. Il a annoncé sa candidature lors d’une conférence de presse. Guimba veut mener une campagne « civilisée sans insulter personne ». « Ce que nous avons décidé de faire, c’est de pouvoir répertorier les problèmes du Mali qui sont connus par tous les Maliens. On ne va se préoccuper de qui a échoué et qui n’as échoué », assure le candidat. Tous ces candidats et certainement d’autres lorgnent le fauteuil d’IBK et sont déterminés à lui barrer la route pour un second tour. Mémé Sanogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here