Présidentielle/Marche de l’opposition : « Ensemble pour le Mali » donne de la voix

1
La plateforme de la majorité présidentielle « Ensemble pour le Mali », était face à la presse le mardi 5 juin dernier à la Maison de la Presse. Occasion pour le président de la plateforme, Bocary Tréta d’évoquer les nouvelles orientations de la majorité présidentielle et de fixer le cap pour la présidentielle du 29 juillet prochain. Actualité oblige, Bocary Tréta s’est prononcé sur le contexte politique au Mali, notamment la marche avortée de l’opposition du 2 juin dernier. Le président de la plateforme, Bocary Tréta était entouré par Moussa Timbiné, le président des jeunes « Ensemble pour le Mali », Mamadou Blaise Sangaré, président du CDS, Assarid Ag Imbarcaouan, secrétaire général de l’Adema et Diawara Aïssata Touré dite Lady présidente des femmes de « Ensemble pour le Mali». Le président de « Ensemble pour le Mali » a réaffirmé son attachement aux respects des principes démocratiques à savoir, la liberté d’opinion et d’expression. « Ayant consacré nos plus belles années au combat pour l’avènement dans notre pays d’une ère de liberté et de démocratie. Nous nous sommes battus hier pour ces acquis démocratiques. Nous continuerons à défendre ces acquis démocratiques pour tous », assure Bocary Tréta. Il a également évoqué l’évolution de la Convention de la Majorité présidentielle en alliance « EPM ». A en croire Dr Treta, cette évolution traduit la volonté d’élargir la base de soutien à la réélection de Ibrahim Boubacar Keita. A cet effet, la nouvelle alliance compte à ce jour plus de 68 partis politiques et plus de 300 associations et clubs de soutiens. « Nous pouvons dire que l’EPM sera l’instrument de la majorité pour porter la candidature du président IBK», affirme-t-il. En outre, Bocari Tréta a salué les actions du gouvernement de Soumeylou Boubèye Maïga : « Nous saluions l’engagement du Premier ministre à organiser des élections crédibles, transparentes, inclusives et acceptées de tous». Aussi, en qualité de président de EPM, il a invité tous les présidents et représentants des partis signataires, à s’impliquer auprès de leurs militants afin de donner une victoire écrasante à IBK lors de la présidentielle. S’agissant de la transparence des élections, le président de « Ensemble pour le Mali » dénonce la mauvaise foi de l’opposition. « Elle a demandé et obtenu tout ce qui pouvait l’être : l’audit du fichier électoral, la suppression des carte Nina, la prise en charge de ses représentants dans les bureaux de vote, la relecture de la loi électorale», affirme Treta. Concernant l’interdiction de la marche du 2 juin dernier, le président de « EPM » assure que la majorité présidentielle est totalement en phase avec le gouvernement. « La constitution, les lois de la République ainsi que les décisions administratives doivent être respectées par tous », a-t-il déclaré. Quant au président des jeunes « Ensemble pour le Mali », Moussa Timbiné, Il a estimé que le gouvernement respecte les libertés fondamentales en tenant compte de la réalité sur le terrain. « Nous sommes en Etat d’urgence, Il y a le péril terroriste qui pèse sur les rassemblements. L’opposition se doit d’être responsable en des pareilles circonstances », dira Timbiné. S’adressant à l’Opposition qui accuse le gouvernement de manœuvres électorales, Timbiné retorque que c’est de la mauvaise foi de la part de l’opposition. C’est au peuple qu’il revient de juger le bilan d’IBK. «Donc, vous les membres de la Majorité présidentielle, vous devez éviter de sombrer dans les intimidations. Votre objectif, c’est de contribuer à donner une seconde chance à IBK, pour poursuivre sa mission de construction du pays ». a conclu Moussa Timbiné. Mémé Sanogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here