Manifestation de soutien : Couac communicationnel chez les partisans d’IBK

3
La principale organisation de soutien à IBK pour l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, “Ensemble pour le Mali“, a fait ressortir un déséquilibre informationnel en son sein. Au moment où certains de ses cadres disaient être au courant de la marche du 8 juin pour soutenir les actions du président de la République, d’autres ignoraient cette manifestation. En conférence de presse ce lundi à la Maison de la presse, l’alliance “Ensemble pour le Mali” a réaffirmé son engagement à faire réélire Ibrahim Boubacar Kéita pour présidentielle de juillet prochain. Elle a aussi fait par de son regret de ce qui est arrivé aux journalistes lors de la marche de l’opposition et de la société civile et s’est prononcée sur cette marche. Elle s’est aussi prononcée sur l’élection présidentielle de 2018. Est-ce que “Ensemble pour le Mali” était informé de la marche de soutien à IBK organisée par la jeunesse de la Coalition ce 8 juin ? La réponse du président a été on ne peut plus clair : “Je n’étais pas au courant cette marche. S’il y a des jeunes qui prennent la rue le 8 juin, ce ne sont pas les jeunes du parti. Ni le RPM, ni l’alliance “Ensemble pour le Mali”, n’a mis personne en mission”, a admis Dr. Bokary Tréta. Au même moment, le président des jeunes du RPM, Moussa Timbiné, affirmait être informé de cette marche, qu’il a saluée d’ailleurs. “Je suis informé de cette marche. Mais elle n’engage pas la jeunesse du parti, ce sont des jeunes patriotes qui ont jugé nécessaire de manifester leur soutien au président de la République et à son gouvernement”, a-t-il annoncé. Parlant de l’élection présidentielle, Dr. Tréta a rappelé que le gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga est un gouvernement de mission formé à la demande de la CMP. Il devrait restaurer la paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire nationale, organiser des élections crédibles, transparentes. Et de saluer l’engagement l’équipe dans ce sens, qui se justifie par l’arrivée de nouvelles cartes biométriques pour les élections. Il a invité les partis politiques maliens au respect des règles démocratiques. “Nous avons la responsabilité de gérer les affaires de l’Etat. Mais face à la situation qui prévaut aujourd’hui, l’opposition comme la majorité doivent entrer dans le jeu démocratique pour sauver le Mali qui est au-dessus de tout intérêt particulier”, a rappelé Dr. Tréta. Youssouf Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here