Employabilité des Jeunes: Plus de 3 milliards de FCFA pour former plus de 1000 jeunes Maliens

28
La deuxième session ordinaire du Comité conjoint du Projet pour l'employabilité des jeunes au Mali (PEJM) s’est tenue le jeudi 7 juin 2018 au siège du projet sis à Hamdallaye ACI 2000 de Bamako. Cette session a permis aux acteurs de passer en revue les plans de travail annuels et les bilans annuels du projet PEJM et d'émettre des recommandations. Le PEJM est une initiative d'Éducation Internationale qui est financée par Affaires mondiales Canada (AMC) à hauteur de 8 millions 211 mille 597 CAD (dollar canadien) ; soit 3 milliards 567 millions de FCFA, pour une durée de 5 ans. A l’issue du projet, 1362 personnes seront formées au Mali. La cérémonie d’ouverture de cette session était présidée par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, en présence du représentant de l’ambassade du Canada au Mali, Andrew Ng, du coordinateur national du PEJM, Lamine Diassana et de nombreuses autres personnalités. Selon le ministre Maouloud Ben Kattra, le PEJM vise à contribuer à la réduction de la pauvreté et à améliorer l'employabilité des jeunes hommes et femmes vulnérables du district de Bamako et des régions de Kayes, Koulikoro et Sikasso par la formation professionnelle qualifiante dans les domaines de la transformation agroalimentaire, la mécanique de véhicules et la construction métallique. A termes, dit-il, le PEJM bénéficiera à 160 directeurs de centres de formation professionnelle, dont 44 femmes ; 1 100 élèves en formation professionnelle, dont 280 femmes ; 102 enseignants des structures appuyées et autre ; dont 34 Femmes. « Le PEJM vient de boucler sa deuxième année d'exercice et se prépare pour amorcer sa troisième année d'activités », a conclu le ministre Maouloud Ben Katra. Pour sa part, le représentant de l’ambassade du Canada au Mali, Andrew Ng, a fait savoir qu’il est important d'entretenir une communication régulière avec les ministères concernés et leurs services techniques pour une meilleure compréhension des rôles et responsabilités des différentes parties prenantes en vue d'accompagner l'Éducation internationale dans l'atteinte des objectifs assignés au projet, en tenant compte des priorités du Mali en matière de formation professionnelle. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here