Gouvernance-Paix-Sécurité : Mise en place d’un observatoire…

19
Un observatoire sur la gouvernance, la paix et la sécurité vient de voir le jour. L’annonce a été faite par son président de l’observatoire, Ambroise Dacko. Pourquoi cet Observatoire ? Ses objectifs ? Réponses. Ce projet de contrôle citoyen de la gouvernance, la paix, la sécurité au Mali est soutenu par le NDI à travers le Royaume de Danemark et de la Norvège. Et il rentre dans le cadre du programme régional sahel du NDI qui couvre le Mali, le Niger et le Burkina Faso. Cet observatoire qui est un laboratoire de réflexion vise le contrôle et la surveillance de la gouvernance, la paix, la sécurité. Une première au Mali ! Ambroise Dacko, président de l’observatoire, explique : « le lancement de l’observatoire est l’épilogue d’un long processus qui a mobilisé une douzaine de structures de la société civile autour de la question sécuritaire, de la gouvernance, la paix au Mali afin d’impulser une dynamique visant à créer les conditions d’une bonne compréhension entre les populations et les autorités afin de faire de ces questions une affaire de tous les citoyens ». Pour ce faire, toujours selon le président de l’observatoire, la gestion de la gouvernance, la sécurité, la paix passent par l’amélioration des relations fonctionnelles entre la société civile et les autorités en charge, à tous les niveaux, offrant ainsi aux pouvoirs publics un interlocuteur averti, crédible et responsable en vue d’une contribution efficace à tous les efforts nationaux dans ces domaines. Quant au Dr Badié Hima, représentant résident du NDI/Mali, il a réaffirmé l’engagement de son organisation à aider les organisations de la société civile à jouer pleinement leur rôle de veille citoyenne. « Notre présence aux côtés des organisations de la société civile témoigne de notre satisfaction de la franche collaboration entre le NDI et les organisations de la société civile. Aussi, cette présence témoigne de notre détermination, au NDI, à soutenir toute initiative allant dans le sens de la gouvernance démocratique et sécuritaire, de l’amélioration des conditions de bien-être et de mieux-être pour tous dans un environnement apaisé », a-t-il déclaré. Pour mémoire, la charte de cet observatoire a été signée, le 7 juin 2018 dernier, par les 13 organisations qui composent le réseau. L’observatoire a un directoire composé de 7 membres et d’un comité de contrôle interne qui compte 3 membres à son sein et qui fait office du commissariat au compte. L’observatoire a pour mission de promouvoir et de renforcer le rôle des structures de la société civile dans la gouvernance, la paix, la sécurité au Mali et vise principalement les objectifs suivants : développer l’expertise de la société civile en vue d’une meilleure participation citoyenne à la réforme et la gouvernance démocratique du secteur de la sécurité ; amener la société civile à créer un cadre de synergie d’actions dans le domaine de la gouvernance, la paix et la sécurité. Lancé depuis 2016, plusieurs ateliers de formations en renforcement des capacités des acteurs de la société civil ont été organisés. C’est après la tenue de ces différentes rencontres participative qu’il a été mis en place… Mémé Sanogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here